Colonisation en cote d'ivoire

Pages: 5 (1187 mots) Publié le: 26 mars 2012
Etablir pour accroître la puissance économique de la métropole, la colonisation donne lieu à une exploitation économique intensive de la Côte d’Ivoire. Elle est retardée par les résistances de populations encore mal soumises (les Lobi et les Guéré jusqu’en 1946). Elle s’exprime néanmoins dès la première guerre mondiale à travers l’effort de guerre. Elle s’intensifie en même temps que se fait lamise en valeur de la colonie.
3.1.  L’effort de guerre.
En 1910, Mangin (1866-1925) lança l’idée de la “ force noire ” comme renfort de l’armée française. Elle fut appliquée pendant la première guerre mondiale. 50000 hommes furent levés dans tout l’AOF jusqu’en 1917 ; à cette date Clémenceau envoya le député sénégalais Blaise Diagne en mission pour assurer de nouveaux recrutements. Le gouverneurgénéral Van Vollenhoven s’y opposa et fut rappelé. Diagne réussit à envoyer 63000 nouveaux soldats. Près de 30000 noirs d’AOF moururent pour la France.
3.1.1. Le recrutement militaires.
Il s’effectue sur presque toute l’étendue du territoire (24000 recrues). Les populations du Nord et des savanes baoulés (25% des recrues) sont les plus sollicitées.
3.1.2. L’effort économique
L’époque de “ ladéfense nationale ” est marquée par la priorité donnée aux produits de cueillette (kola, caoutchouc, coton, vivres, huiles de palme). Il s’agit de répondre aux besoins des troupes au front. Le colonisateur cherche aussi des ressources naturelles, faciles à exporter. Sous la contrainte (chicote, emprisonnement) les populations doivent fournir les produits demandés par l’administration. Lespopulations sont aussi obligées d’abandonner leurs villages pour se regrouper le long des nouvelles pistes commerciales. Face à ces exactions, une résistance s’organise contre la colonisation.
3.2.  La résistance à la colonisation
La résistance se manifeste partout. Elle est généralement passive et elle est organisée par des notables excédées, elle prend diverses formes.
   Actions de désobéissance auxautorités (chefs de cantons, de tribus, Administration).
   Réactions contre l’intensification de nouvelles cultures (exemples du coton : nouveaux plants arrachés ou ébouillantés).
   Fuite vers d’autres circonscriptions, ou même en Gold Coast (populations du Sud-Est) et au Libéria (Dan et Wé).
   Vaste mouvement de destruction d’ignames et de cheptel dans le Baoulé en 1917-1918 pour affamer lestroupes coloniales et insurrections armées (Attié en 1918, Guéré et Lobi jusqu’en 1946).
Cette hostilité manifestée aux colons ne facilite pas la mise en valeur systématique de la colonie sans en empêcher cependant l’exploitation.
3.3.  L‘exploitation de la colonie.
L’exploitation de la colonie repose sur :
3.3.1. Le développement des cultures d’exportation
Jusqu’en 1930, les produits decueillette constituent l’essentiel de la production et des exportations :
   kola,
   produits du palmier,
   bois : l’abattage des bois précieux, teck et surtout acajou se développaient pour le compte de quelques sociétés métropolitaines.
   caoutchouc : l’administration encourageait cette récolte dont la demande ne cessait de croître sur les marchés européens.
Mais la surproductions et laconcurrence des premières plantations d’Extrême Orient provoquèrent une crise qui affecta notamment la Côte d’Ivoire.
Après la guerre de 1914-1918, la transformation économique suit l’organisation. Aux exportations le caoutchouc disparaît, les palmistes stagnent ; les bois progressent ; des chantiers forestiers ont été établis par des européens le long des lagunes, on atteind les 150 000 tonnes en1928 ; c’est surtout l’acajou qui est abattu. Mais le développement spectaculaire est celui du cacao, en effet à partir de 1930, le café et la cacao l’emportent sur tous les autres produits et dominent l’économie. Pour le cacao, on atteind les 1000 tonnes en 1920, 20000 tonnes en 1930 et en 1938 : 55 000 tonnes. La colonie entre ainsi dans l’ère de l’économie de plantation. A ces deux produits...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La resistance a la colonisation de la cote d'ivoire
  • Cote d'ivoire
  • Cote d'ivoire
  • La côte d'ivoire
  • Cote d'ivoire
  • Cote d'ivoire
  • la côte d'ivoire
  • Les danses de côte d'ivoire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !