Commantaire de "l'horrible danger de la lecture"

713 mots 3 pages
Plan du commentaire de « L’horrible danger de la lecture » de Voltaire

Introduction : Ce texte permet à Voltaire de dénoncer de façon ironique, l’abus de pouvoir, l’obscurantisme, mais aussi de faire l’éloge des Lumières. Il s’agit d’une sorte de parodie de texte de Lois, il se place dans le contexte oriental pour composer un édit d’interdiction de l’imprimerie et de la lecture (car à se moment-là l’imprimerie venait d’être introduite en Turquie). Il s’agit d’un texte construit sur des procédés d’antiphrase systématiques, et sous le couvert des accusations à l’égard de l’imprimerie il faut en voir en fait un éloge. Voltaire critique également les pouvoirs arbitraires qui maintiennent les peuples dans l’ignorance : c’est un plaidoyer pour la diffusion des œuvres et des idées. Ce pamphlet est une synthèse des idées des Lumières.

I) Forme et Efficacité de la parodie :
a) Structure :
Voltaire détourne le model de l’édit d’interdiction, ce sont des textes officiels émit par le pouvoir religieux. Il ya dans ce texte une structure en 3 étapes, d’abord une entré en matière l’auteur de cette interdiction, Joussouf-Chéribi, => parle à la 3ème personne du pluriel, il veut montrer sa supériorité, il est un spécialiste du droit religieux dans l’Islam, les salutations, « sottise » et « bénédiction » = Antithèse, beaucoup d’ironie avec plusieurs exagérations, décision d’interdire l’imprimerie, allusion à la France, l’utilisation du prophète Mahomé, on a ici une succession de paragraphe numéroté de 1 à 6, on a les 6 motifs d’interdiction, les risques éventuels avec l’utilisation du conditionnel. Ce texte se termine sur une menace.
b) La Caricature
Dans le dernier paragraphe montre une caricature et de nombreuses références à l’Orient « sublime porte », « Moufti », « Empire Ottoman », référence aux calendriers musulmans, les villes citées « Istanbul ». Voltaire cherche-t-il à dénoncer l’empire ottoman ? C’est un détour par l’orient fait l’exagération, l’ironie, la

en relation