Commentaire automne malade

Pages: 5 (1144 mots) Publié le: 17 mars 2013
"Automne malade", Alcool de Guillaume Apollinaire

L'originalité
A- Un thème traditionnelle mais revisiter
B- Une écriture original " je " avec règle traditionnelle
Une poésie élégiaque
A- Un texte mélancolique
B- Thème élégiaque ( mort, fuite du temps ).
Le choix poétique de l'automne
A- La richesse et la beauté
B- La conception du Temps

Après la célébration de lacélébrité et du monde urbain le poème automne malade nous transporte dans un univers naturel avec un thème souvent évoqué par les poètes mais par son écriture et le regard qu'il porte sur le monde autour de lui, Apollinaire revisite se thème traditionnel.

On remarque que l'on est dans un cadre entièrement naturel, la nature est considéré par elle-même, il n'y a pas de présence humaine ( ni homme, niconstruction humaine ). On a des éléments naturel comme le vent et la neige, des animaux sauvages qui évoque la force, la puissance de la liberté. Une nature elle-même sauvage, un monde très lointain en-dehors de la civilisation. Un monde en marge, en bordure du monde civilisé avec la notion de lisière. Mais il y a aussi une forme de civilisation " roseraies " et " vergers ", nature domestiqué parl'Homme mais il n'y a aucune présence humaine ils sont dévasté par la nature sauvage. Néanmoins dans ce paysage il y a le train qui fait éruption, ( civilisation très moderne ), éruption de l'action humaine dans un cadre immuable. C'est un mouvement surréalisme. Cela crée un phénomène d'incompatibilité entre la nature et la modernité ( train ). La symbolique de l'automne évoquent trois saisons.L'automne est une saison marqué par la tristesse, affaiblissement de la vie, saison douce, faible, fragile d'où la personnification de l'automne en quelqu'un de malade. Symbolique de la vieillesse, avant la mort. On peut voir aussi un texte lyrique à travers les expressions de sentiments " je ". Son amour pour l'automne apparaît au V1 et V14, " larme ", " pleurer " au V16 et V17. Il y a aussi desexpressions lyrique. Le " je " avec les règles. Le texte utilise les strophes → vers, strophes, rîmes. Ce n'est pas un poème en prose. Les strophes sont de longueurs illégale.
Il y a des strophes de longueurs illégale. On a un distique et pour finir une strophe de 10 vers ( un disin ). Il y a hétérométrie la plus complète. On a des vers canonique comme V14 qui est un alexandrin, V2 qui est un verslong ( 15 syllabes ). Il y a un autre Alexandrin V10. Mélange de maître paire et impaire. Les rîmes, on trouve dans ce texte un quatrain classique, en rîmes croisé. On constate que dans le distict les 2 vers ne rîmes pas. Dans S2 il n'y a pas de rîmes que des assonances. Mais possibilité de réorganisation de strophes et vers. Cela dit on peut procéder a des recomposition. Possibilité pour V10 etV11qui ne rîmes avec rien et pour distict ou pas rîmes, rîmes croisé en associant au V10 et V11 → devient un quintille, et alexandrins. Avec dernière strophe → constitué d'un alexandrin, réduit la dernière strophe. C'est un alexandrin déstructuré. On le mettrait a part et on en ferait un monostiche, qui présenterait des rîmes intérieur. Une syntaxe original au V10 → présente de conjonction decoordination entre " verts " qui qualifie les cheveux et " naines " les nix. Mais qui donnent un caractère de préciosité, c'est original. L'originalité avec l'intervention de la modernité, de la mythologie et les nix ( petites divinité des lacs ), ce sont des personnages fantastique. Elles sont mangées par les éperviers (→ comme des grenouilles qui ce métamorphose). Dans ce vers il y a le problème denaine, il y a expressions ambiguë qui est " nixes nicettes " ou l'on ne sait pas laquelle est le nom et lesquelles est l'adjectif. Invention d'Apollinaire Nice → référence en anglais mais en même temps cela peut signifier sottise avec -ette." Nicettes "connotation de forme de sottise, avec un certain charme. Il crée un phénomène d'allitération en -n qui est renforcé par " naine ". Cela lui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire automne malade appolinaire
  • Commentaire "Automne malade", Guillaume Apollinaire
  • AUTOMNE MALADE
  • automne malade
  • Automne malade
  • Automne malade
  • Automne malade
  • Automne malade

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !