Commentaire composé

842 mots 4 pages
La bruyère, les caractères, 1688

Le texte de la Bruyère commence par l'énoncé de généralité, il emploi l'expression temporel: "tous les siècles", il utilise l'indéfini "on" ainsi que les pluriels avec abondances. On retrouve des procédés de généralités (l.7): 'les hommes"; ils donnent au texte les caractéristiques détaillées d'une définition de la guerre. Il utilise un exemple personnel, ce qui lui permet d'employer le système d'énoncitation du discour: 1ere et 2eme personnesce qui donne plus de force à ces propos. Exemple assez pathétique.Il s'adresse à lui, comme si il était là pour lui répondre. Il emploi le champs lexical de la violence (l.2 et 3) "remplir", "épuisé", "faire périr" ; rythme ternaire pour montrer les dégats. Champs lexical qui oppose celui de la famille: "veuve", "orphelin" . (l.9) : "se dépouiller"; "se tuer" : rappel au champs lexical de la violence. Il utilise également l'ironie avec opposition (l.7) "mais ordinaire" ainsi que (l.8-9) "sont convenus de s'égorger" Qualifié l'art militaire de "belles regles" est une grosse hyperbole. L'auteur s'implique (l.4) "je regrette". Dans la fin du texte, il retourne et montre l'enchaînement de la guerre avec causes/conséquences. On retrouve le procédé du moraliste. C'est un texte à la fois impressif et expressif qui relie registre pathétique et polémique. Un texte aussi bien fait pour convaincre que persuader.

♦Le 2eme texte : La paix . L'auteur va donner une définition de la PAIX (le mot est écrit 2 fois en italique). Il commence à parler de la guerre afin d'expliquer la paix. Tout au long du texte, il y aura une opposition. Champs lexical du blame: "maladie", "ordre", "licence". Phrase longue constituant des raisonnements; d'une part, la guerre puis, la paix. Enonciation neutre, l'auteur ne s'implique pas. On note aussi la métaphore de la maladie pour anoncer la guerre. Alternance constante avec la paix et la guerre afin de déterminer la PAIX. Il retourne au sujet de la guerre par juxtaposition

en relation

  • COMMENTAIRE COMPOSé
    1860 mots | 8 pages
  • Commentaire compose
    364 mots | 2 pages
  • Commentaire composé
    3510 mots | 15 pages
  • Commentaire composé
    761 mots | 4 pages
  • Le commentaire composé
    663 mots | 3 pages
  • Le commentaire composé
    658 mots | 3 pages
  • Le commentaire composé
    1179 mots | 5 pages
  • Commentaire composé
    778 mots | 4 pages
  • Le commentaire composé
    623 mots | 3 pages
  • Commentaire composé
    1460 mots | 6 pages