Commentaire compose

2647 mots 11 pages
COMMENTAIRE COMPOSE

1. Le duel verbal

Le début de la scène frappe par sa vivacité et son rythme enlevé. Il commence comme une passe d’armes, avec de très brefs échanges menés par Rodrigue, et conduisant à deux échanges plus serrés sous la forme de deux tirades.

a) vivacité de l’échange

• Vers brisés : les deux premiers vers donnent lieu à trois répliques qui brisent la régularité de l’alexandrin. Le dialogue acquiert alors spontanéité et naturel, d’autant qu’il est fait de phrases brèves, souvent nominales, ou simplement constituées d’un verbe à l’impératif et d’un complément.

• Le rythme est aussi scandé par les répétitions de « sais-tu », à intervalles de plus en plus rapprochés. Notamment deux fois la même épanadiplose, v.399-400 et 402. Déf. De l’épanadiplose : contrairement à l’anadiplose, qui reprend en début de phrase qq termes de la phrase précédente, l’épanadiplose termine une phrase par un terme qui la commence. (Sais-tu que c’est son sang ? le sais-tu ?)

• Variété des structures syntaxiques, tantôt interrogatives (Connais-tu bien Don Diègue ? v.398), exclamatives (Te mesurer à moi ! v.407) ou déclaratives (A quatre pas d’ici je te le fais savoir, v.403)

• Variété des tons : à l’empressement et à l’impétuosité de Rodrigue s’opposent le laconisme et le dédain du Comte (ses trois premières répliques ne comportent qu’un mot).

b) intensité dramatique

Atmosphère d’urgence, intensément dramatique :

 l’emploi fréquent des impératifs dans des phrases très courtes (« Parlons bas ; écoute ») avec des mots eux-mêmes très courts, d’où suraccentuation des vers.
 v.397 : 6 accents !
 v.398 : 5 accents
 v.411 : 6 accents !

 l’emploi du présent plutôt que du futur (« A quatre pas d’ici je te le fais savoir »)

 Allusions furtives au duel, illégal et caché (« Parlons bas », « à quatre pas d’ici » = dans le hors-scène) : le spectateur sent l’imminence du combat, l’irruption prochaine de l’événement (qui fait partie de son

en relation

  • Commentaire composé
    3510 mots | 15 pages
  • COMMENTAIRE COMPOSé
    1860 mots | 8 pages
  • Commentaire composé
    761 mots | 4 pages
  • Commentaire compose
    364 mots | 2 pages
  • Le commentaire composé
    663 mots | 3 pages
  • Le commentaire composé
    658 mots | 3 pages
  • Le commentaire composé
    1179 mots | 5 pages
  • Le commentaire composé
    623 mots | 3 pages
  • Commentaire composé
    418 mots | 2 pages
  • Commentaire composé
    778 mots | 4 pages