Commentaire de sartre

1920 mots 8 pages
La conscience est la faculté mentale de penser, d’appréhender des choses extérieurs, intérieurs ou personnels de manière subjective. Elle est tout ce qui est présent à nous, ce qui nous touche, ce que l’on ressent. Au delà de cette conscience se trouve l’inconscient, autrement dit l’activité mentale qui concerne tout ce que notre conscience ne peut atteindre, des pensées qui nous échappes, qu’on ne peut percevoir. L’inconscient représente donc tous ce qui n’est pas présent selon nous, ce que nous ne pouvons voir. La théorie et la définition de l’inconscient ont été établi par le philosophe et psychanalyste Freud. L’inconscient désignerai des désirs, des besoins, des perceptions trop petites pour que nous puissions les remarquer. Bien que considérée comme prouvée par les psychanalyste, cette théorie reste pour certains auteurs inexactes. Voilà donc pourquoi Jean-Paul Sartre à rédiger des essais et textes philosophique afin d’exprimer son opinion. L’Être et le Néant est donc un œuvre philosophique rédigée en 1943, où Sartre explique ce qu’est pour lui le conscient et ainsi l’inconscient, s’opposant farouchement à la théorie freudienne, et établissant une argumentation mais également un jugement face au psychanalyste. Quel est donc l’inconscient ? Comment Sartre s’oppose-t-il à la théorie freudienne?
Il est nécessaire dans un premier temps de définir le conscient et l’inconscient selon Sartre. Puis dans un second temps, il faudra expliquer en quoi il s’oppose à Freud et quels sont les éléments témoignant du jugement qu’il porte à sa théorie.

Tout d’abord, définir la conscience plus précisément semble plus que nécessaire afin de pouvoir comprendre l’inconscient. La conscience est, comme il a été dit précédemment, une activité psychique permettant d’identifier ce qui nous entoure, ce que nous ressentons et désirons. Plus largement, ce que nous constatons et pouvons expliquer, ce qui est présent à nous, et en nous. Un désir, une envie ou même un besoin sont évalués

en relation

  • commentaire Sartre
    2252 mots | 10 pages
  • Commentaire sartre
    744 mots | 3 pages
  • Commentaire sur sartre
    1880 mots | 8 pages
  • Commentaire de sartre
    1132 mots | 5 pages
  • Commentaire de texte sartre
    1005 mots | 5 pages
  • Commentaire philo sartre
    1457 mots | 6 pages
  • Commentaire sartre autrui
    4579 mots | 19 pages
  • Commentaire composé sur sartre
    1033 mots | 5 pages
  • Commentaire composé sartre
    1326 mots | 6 pages
  • Commentaire composé Sartres
    1501 mots | 7 pages