Commentaire du 3 juin 1958

1300 mots 6 pages
«C’est du chef de l’état que doit procéder le pouvoir exécutif» déclare le général De Gaulle, le 16 juin 1946, lors du discours de Bayeux, affirmant sa vision du président de la république en le plaçant en véritable ‘’capitaine’’ de l’exécutif.
Quittant le pouvoir un peu plus tôt, le 20 janvier 1946, il ne sortira de sa ‘‘traversée du désert’’ que douze années plus tard dans des circonstances politiques des plus agitées. En effet, la guerre d’Algérie, commencé dès 1954 prend de plus en plus d’ampleur. Le 13 mai 1958, un comité de vigilance dirigé par le général Massu appelle à manifester contre le FLN à Alger. L'insurrection prend de l'envergure et risque de dégénérer en guerre civile. De plus, en France l'instabilité gouvernementale chronique, les combinaisons partisanes, et l'incapacité des pouvoirs publics à résoudre le conflit algérien ont finalement raison de la IVème République.
Le général De Gaulle, grand héros de la France libérée en juin 1944 apparaît alors comme l’unique personne capable de faire face aux événements. Perçu comme l’homme providentiel, René Coty appelle alors «le plus illustre des français» a prendre la place de président du conseil et former un gouvernement. Le 1er juin 1958 il présente son gouvernement devant le parlement. Dès lors il va poser deux conditions majeures : dans un premier temps il souhaite les pleins pouvoirs pendant six mois et dans un second temps il veut pouvoir modifier la constitution par une procédure dérogatoire prévu à l’article 90 de la constitution.
Après délibération de l’Assemblée nationale et du Conseil de la République, celle-ci adopte la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 habilitant le nouveau gouvernement à mettre en place de nouvelles institutions sous certaines conditions.
Une question se pose alors : sous quelles conditions les parlementaires acceptent-ils d'offrir au pouvoir exécutif de plus larges prérogatives en matière de révision constitutionnelle ?
Dans un premier temps nous verrons que la

en relation

  • Commentaire loi constitutionnelle du 3 juin 1958
    1446 mots | 6 pages
  • Commentaire de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958
    2991 mots | 12 pages
  • commentaire de texte de la constitutionnelle du 3 juin 1958
    572 mots | 3 pages
  • Commentaire loi constitutionnelle 3 juin 1958 (imcomplet)
    905 mots | 4 pages
  • Loi du 3juin 1958
    701 mots | 3 pages
  • Loi du 3 juin 1958
    1087 mots | 5 pages
  • Loi constitutionnelle du 3 juin 1958
    1286 mots | 6 pages
  • LA GENÈSE DE LA CONSTITUTION DE 1958
    1414 mots | 6 pages
  • Droit
    3357 mots | 14 pages
  • Se Ance 2
    1383 mots | 6 pages