Commentaire hugo

Pages: 12 (2789 mots) Publié le: 10 juin 2012
Commentaire composé : « Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée », Victor Hugo, livre VII des Châtiments


Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée est le premier poème du livre VII des Châtiments de Victor Hugo. Ce livre, intitulé Les Sauveurs se sauveront, indique la montée au paroxysme du recueil, dorénavant tourné vers la promesse de la victoire. C’est maintenant unecertitude, Napoléon III-Le Petit, le « nain immonde », « Tom-Pouce Attila », sera destitué. L’Empire n’en a plus pour longtemps et le premier texte de ce livre l’affirme haut et fort.

Pour ce premier texte, Hugo a choisi la portée symbolique : ainsi il reprend un passage biblique, la prise de Jéricho par Josué (Josué, VI, 1-21), en n’en gardant qu’un passage particulier : les sept derniers toursqu’effectuent les Hébreux autour de la cité. Il fait de ce mythe une véritable réécriture actuelle. Cet extrait de la Bible doit être lu de manière symbolique, la chute de Jéricho correspondant à la chute du second Empire. De plus, ce texte comporte la réaffirmation de la position et du rôle du poète, comme ils sont décrits dans Les Châtiments. Ce poème peut ainsi faire pendant au premier poème du livreI : après la prophétie qui est annoncée nous sommes témoins de la réalisation de celle-ci ou du moins d’une de ses réalisations possibles.

Comment, à travers la réécriture d’un passage de la Bible, le poète-prophète annonce-t-il le châtiment et, pour la première nous le place aussi devant les yeux ? Dans une première partie nous étudierons la réécriture d’un passage de la Bible à valeursymbolique, puis nous étudierons la dramatisation de la scène, avant de voir la position et le rôle du poète-prophète.

1) Une réécriture de la Bible à valeur symbolique

Ce poème est composé de trois strophes, ou plutôt d’un bloc de vingt-quatre vers et de deux autres vers, détachés de la structure principale : un au début qui donne le sens dans lequel doit être lu le poème et un versfinal qui donne au poème son sens dramatique. Il est écrit en alexandrins, souvent utilisés dans le recueil mais qui ne sont pas la forme dominante car le recueil est composé de nombreuses chansons, au rythme plus léger. Les alexandrins renforcent le ton sentencieux du poème, qui est la reprise d’un passage biblique tiré du livre de Josué. Ce passage raconte comment Josué, envoyé par un commandant deYahvé et suivi des hébreux, prend la ville de Jéricho. Hugo ne reprend cependant qu’un passage de cette histoire. Il ne décrit que le septième jour et les sept derniers tours qu’effectuent les hébreux autour de la ville. Il supprime aussi l’énorme cri de guerre qui doit déclencher la ruine de Jéricho. L’action est ainsi resserrée dans le temps et simplifiée : elle en gagne beaucoup en force. Letexte biblique est par ailleurs focalisé sur les hébreux alors que Victor Hugo fait parler et donne à voir les habitants de la ville : c’est ainsi deux mondes qui coexistent. Mais la différence la plus importante est le sens symbolique donné à ce poème qui, comme les autres poèmes des Châtiments, renvoie au second Empire.

C’est le premier vers du poème qui sert de grille de lecture à tout ce quisuit ; c’est le seul qui ne soit pas clairement emprunté au récit biblique. L’apostrophe vise à asseoir le sens symbolique du poème qui ensuite se déroule narrativement. Les impératifs insistants, « Sonnez, sonnez toujours », sont tout à la fois ordre, encouragement et prière. Le rythme (2-4-6) va croissant, comme un appel, s’amplifie et se prolonge dans l’illimité de « toujours » et de« pensée ». Ce premier vers est repris avec les « trompettes » de la suite du texte. Il s’agit tout autant d’un combat spirituel que physique ; les clairons et les trompettes correspondent tout autant au mythe de la violence guerrière qu’au mythe de la puissance poétique. Nous pouvons retrouver, en microcosme, les principaux thèmes de l’ensemble des Châtiments. Même si nous savons par référence au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • commentaire hugo
  • commentaire de crépuscule de victor hugo
  • Commentaire sur victor hugo
  • Commentaire Compos 93 Hugo
  • Commentaire sur le poeme de victor hugo
  • Commentaire sur hernani de victor hugo
  • Commentaire: victor hugo- rêveries
  • Commentaire sur l'enfant de v. hugo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !