Commentaire : la tirade de créon, antigone, d'anouilh 1946

1551 mots 7 pages
Commentaire : La Tirade de Créon,
Antigone, d'Anouilh 1946

Antigone est une œuvre théâtrale librement inspirée de la tragédie Grecque Antigone de Sophocle rédigée en 1946 par Jean Anouilh. Dans l'extrait étudié Créon, le roi de Thèbes essaye de sauver Antigone, qui vient de braver l'interdit royal par pitié filiale. Il essaye de lui faire entendre raison dans une longue tirade où il explique qu'il faut bien que quelqu'un dise oui afin de faire régner l'ordre. C'est le métier de roi.
Afin de répondre à la problématique qui est : Quelles sont les objectifs de Jean Anouilh et comment les propose-t-il aux lecteurs ?
Nous étudierons dans une première partie comment Créon conçoit son pouvoir, puis nous analyserons son argumentation afin de sauver Antigone.

Tout d'abord nous observerons comment Créon voit le rôle d'un roi.
Effectivement Créon se présente comme le capitaine qui mène la barque au milieu des menaces extérieures. Antigone reste sur sa position et Créon se met en colère : il commence à perdre son sang froid, il y a beaucoup d'exclamation et de langage familier: « bon dieu ! »(l26), « Petite idiote ! »(l25), langage familier qu’il n’a jamais utilisé auparavant.Il fait appel à la compréhension d’Antigone « j’ai bien essayé de te comprendre moi ! »(l25) Mais le passé composé montre que cet acte est déjà un échec. La répétition de « il faut »(l25), (l26) insiste sur l’obligation d’agir, Créon est excédé. Pour se faire comprendre, il va utiliser une métaphore filée sur la barque, qui représente l'état et l'ordre. Il s’exprime d’une manière générale. Sans personne pour gouverner et faire les choix difficiles « cela prend l'eau »(ll26-27) à cause de l’égoïsme humain, l'eau représente « crimes, de bêtise, de misère... »(l27). Il montre que s'il n'était pas là : « gouvernail est là qui ballotte »(l28) la situation serait catastrophique : « le mât craque, et le vent siffle, et les voile vont se déchirer, et toutes ces brutes vont crever toutes ensembles

en relation

  • Antigone
    7486 mots | 30 pages
  • Document
    5300 mots | 22 pages
  • Cours sur la tragedie
    3678 mots | 15 pages
  • Théâtre : genres et registres
    26184 mots | 105 pages
  • Le 18eme siecle
    32523 mots | 131 pages
  • L'école des femmes
    32501 mots | 131 pages
  • Litterature francaise
    45858 mots | 184 pages
  • FICHIER_COMP_6237fr3_n_0
    135911 mots | 544 pages
  • cours francais seconde cned
    101601 mots | 407 pages
  • La_Litterature_francaise
    246784 mots | 988 pages