Commentaire "le serpent qui danse" baudelaire fleurs du mal

1129 mots 5 pages
Commentaire Baudelaire, poète et critique d'art du XIX° siècle a fait basculer la poésie dans la modernité de par ses thèmes et ses images.Le poème « Le serpent qui danse »appartient à la section intitulée « Spleen et Idéal » des Fleurs du mal.Il évoque en neuf quatrains l 'ambivalence de la femme à la fois séductrice et dangereuse.Comment cette ambivalence est- elle suggérée?Le poème fait l'éloge d' une femme aimée qui invite à la rêverie mais il s' agit aussi d'une évocation teintée d 'érotisme qui montre son pouvoir .

Le poème est un éloge de la femme aimée qui invite à la rêverie ; nous pouvons voir qu'il s'agit tout d'abord d'une déclaration d'amour par l'étude de l'énonciation :en effet le « je » s'adresse à un « tu », le « je » étant le poète et le « tu » probablement Jeanne Duval.Baudelaire s'adresse directement à elle et le tutoiement indique une intimité.Ilya donc une promiscuité dans le vécu mais aussi une promiscuité spatiale.D'autre part ,le registre de ce poème est lyrique comme le souligne le lexique affectif important tel que « Chère indolente »suggérant une intensité amoureuse L'émerveillement du poète est souligné par des intensifs: « si beau », les sentiments sont aussi exprimés à travers une ponctuation expressive ,les strophes 1 et 9 se terminent par des points d'exclamation.L'énonciation et le registre nous ont permis de montrer qu'il s'agit d 'une déclaration d'amour mais qui se marque à travers un véritable éloge du corps aimé. On peut percevoir ,en effet ,un important champ lexical du corps tout au long du poème:La strophe 1 présente une vision globale du corps: « Que j'aime voir (...) /De ton corps si beau /(...)Miroiter la peau! » Pius vient l ' évocation de la « chevelure » ,symbole de la féminité alors que la strophe 3 fait un retour sur le poète.La stophe 4 décrit les « yeux » quant à la suivante, c'est la strophe centrale qui fait écho au titre ,démarche et gestuelle sont suggérées ,la stophe 6 est

en relation

  • Les fleurs du mal anthologie
    2179 mots | 9 pages
  • Le serpent qui danse
    981 mots | 4 pages
  • Albatros
    5263 mots | 22 pages
  • Baudelaire, le serpent qui danse
    1254 mots | 6 pages
  • Le serpent qui danse
    1279 mots | 6 pages
  • Le serpent qui danse - baudelaire
    421 mots | 2 pages
  • Commentaire composée
    2231 mots | 9 pages
  • L'image de la femme chez baudelaire
    7177 mots | 29 pages
  • math
    2267 mots | 10 pages
  • Preface
    545 mots | 3 pages