Commentaire littéraire sur

704 mots 3 pages
TONIETTO 2°7
Florent 17/01/2010

Commentaire littéraire sur le « Discours sur le colonialisme » d'Aimé Césaire.

Aimé Césaire est un écrivain, un poète et un homme politique français né en 1913 en Martinique et mort en 2008. Il est l'inventeur du néologisme négritude, concept qui défend la culture et l'identité des peuples à la peau noire. Il est l'auteur de nombreuses œuvres portant sur l'esclavage et la maltraitance des noirs comme « Esclavage et colonisation » en 1948 ou « Une saison au Congo » en 1966. En 1950, il écrit le « Discours sur le colonialisme » qui est un pamphlet anticolonialiste qui dénonce la barbarie des européens envers les noirs. Dans cet extrait, Aimé Césaire exprime avec violence ce qu'il pense de la colonisation et de ces conséquences dévastatrices. Dans un premier temps, nous traiterons la critique du colonialisme effectué par l'auteur. Dans un second temps, nous verrons le registre polémique de cet extrait.
Tout d'abord, nous allons étudier la critique qu'Aimé Césaire fait du colonialisme. Pour développer ses idées, il emploie la réfutation.
En premier lieu, l'auteur va exposer, de son point de vue, les arguments des partisans de la colonisation. En effet, les européens pensent avoir instauré, dans les pays colonisés, la « sécurité », la « culture » et le « juridisme ». De plus, ils soutiennent qu'ils ont fait progresser la médecine et l'économie en rendant les « niveaux de vie » des habitants « plus élevés ». Aussi, les blancs sont fières de parler des « kilomètres de routes, de canaux et de chemins de fer » qu'ils construisent. Pour résumer, nous pouvons dire qu'ils assument sans complexes les effets de la colonisation.
En second lieu, Aimé Césaire va avancer des contres arguments pour appuyer sa thèse. Il soutien que les rapports entre colonisateurs et colonisés sont fondés sur la violence, comme l'indique ce passage: « la force, la brutalité, la cruauté le sadisme, le heurt ». Il dit aussi que les noirs sont traités je

en relation

  • Le commentaire litteraire
    888 mots | 4 pages
  • commentaire littéraire
    316 mots | 2 pages
  • Le commentaire littéraire
    845 mots | 4 pages
  • Le commentaire litteraire
    798 mots | 4 pages
  • Commentaire littéraire
    3129 mots | 13 pages
  • Commentaire Littéraire
    431 mots | 2 pages
  • Le commentaire littéraire
    1161 mots | 5 pages
  • Le commentaire litteraire
    733 mots | 3 pages
  • Commentaire littéraire
    626 mots | 3 pages
  • Commentaire littéraire
    1693 mots | 7 pages