Commentaire sur la citoyenneté à rome

2085 mots 9 pages
Introduction C'est dans le cadre très fertile du monde grec antique, que naitra la cité. Aristote, la désignera comme « une réalité naturelle » dans laquelle, « l'homme est destiné à vivre » ( POLITIQUE, 1.1253 a8-9 ), l'homme étant selon Aristote « l'animal politique ». De là, découlera la notion citoyen. Le citoyen étant le composé de la cité, que Aristote va s'attacher à définir, à travers le cas d'Athènes, représentatif, du reste du monde grec. Ainsi, la citoyenneté grecque, s'étendra dans la totalité de ce monde, monde marqué par un clivage de cités rivales ( on en dénombre environ 850 durant la période classique ), et restera longtemps, effective dans un ensemble géographiquement limité, celui de la cité, et ne s'acquierant que sous certaines conditions décrites par la loi. Le modèle Athénien sera longtemps prépondérant et précurseur sur la notion de citoyenneté et va influencer beaucoup de cités alliées à Athènes et tendre à se propager. Ainsi, ce modèle, se propagera jusqu'à Rome qui commencera par le calquer. Le citoyen romain, tout comme le citoyen grec aura grâce à son statut de citoyen, des droits et des devoirs et cela dans le cadre géographique de la cité de Rome et ses faubourgs. Cependant Rome en vue d'assouvir son insatiabilité d'expansion initiera rapidement, une conception originale, d'organisation de la cité et surtout de la citoyenneté, comme Michel Humbert, professeur d'histoire du droit à paris II, le démontre à travers ses écrits, tel que dans le texte que nous étudierons ici, qui est un extrait du manuel d'INSTITUTIONS POLITIQUES ET SOCIALES DE L'ANTIQUITE de 2003, dans sa 8ème édition, page 7.

Le texte soulève donc très clairement la question du pourquoi et du comment la citoyenneté romaine se distingue t-elle de la conception grec de citoyenneté. Il semble donc intéressant d'orienter notre réflexion en deux parties : I/ Une conception originale de la citoyenneté issue d'une volonté d'expansion

en relation

  • batman
    1376 mots | 6 pages
  • faispeterladissert
    1239 mots | 5 pages
  • Edit de caracalla
    1671 mots | 7 pages
  • Commentaire de textes l'intégration des provinciaux dans l'empire romain
    7068 mots | 29 pages
  • Td histoire des institutions (droit)
    1047 mots | 5 pages
  • Edit
    1100 mots | 5 pages
  • Hg citoyenneté a rome
    3513 mots | 15 pages
  • Histoire: 2de citoyenneté antique
    682 mots | 3 pages
  • Les italiens divisés par la guerre sociale
    2431 mots | 10 pages
  • Astérix aux jeux olympiques
    2182 mots | 9 pages