Commentaire a une passante - les fleur du mal - baudelaire

Pages: 6 (1348 mots) Publié le: 2 janvier 2012
Mireille Roccaserra 1er ES

DS de Français – La poésie

Commentaire.

Les Fleurs du Mal est un recueil de poèmes de Baudelaire publié initialement en 1857 puis censuré, obligeant Baudelaire à en retirer 6 pièce avant d'être publié à nouveau en 1861.

Le recueil est composé de 6 tableaux reflétant les tensions que vit Baudelaire par rapport au monde qui l'entour; il est partagé entrebeauté et ennui, sensualité et douleur.

A une passante est un poème de la deuxième section Tableaux parisiens dans lequel Baudelaire exprime son angoisse de vivre dans une ville moderne.

Il conviendra de déterminer comment le poète réussi-t-il à rendre lyrique une histoire qui pourrait être simplement narrative.

Nous verrons premièrement que ce poème est construit autour d'une rencontre puisnous montrerons en quoi le lyrisme est présent.

Il s'agit dans ce poème d'une rencontre.

Cette rencontre est placée dans cadre hostile mis en place au vers 1. Le contexte est déplaisant : le vacarme de la rue. Un vocabulaire péjoratif au niveau sonore est utilisé : « assourdissant », « hurlait ». Ce vacarme est accentué avec les allitérations en « r » qui sont assez rugueuses et lesassonances en « ou » et « u » qui donne un effet d'assourdissement. Le poète est placé au centre de la scène en disant « autour de moi ». La rue est personnifié, elle « hurle », comme si elle (et donc l'atmosphère entière) agressait le poète.

Dans cette ambiance hostile se trouvent deux personnages : une passante et le poète.

Dès le vers 2 il y a une évocation de la femme en mouvement « longue,mince,... majestueuse », c'est une figure imposante.

Le rythme va suivre la progression de cette passante accentuant le mouvement. L'allongement est fait grâce à l'extension de la seconde phrase sur quatre vers (vers 2, 3, 4, et 5), à l'enjambement entre le vers 3 et le vers 4 et le fait de ne ''dévoiler'' le sujet de la phrase qu'au vers 3(« une femme ») provoquant une attente qui ralenti lerythme. Le mouvement est clairement exprimé avec le verbe au vers 3 « passa ».

Les 2 participes présents juxtaposés « soulevant, balançant » (vers 4) donnent une impression de balancement dans la démarche.

Cette femme à de la noblesse, aussi bien par la ''grâce'' de son mouvement et de son allure générale (au vers 2 « majestueuse », au vers 3 « main fastueuse », le faste est le luxe, larichesse donc la noblesse et « noble » au vers 5) que par l'élégance de son habit (« le feston » et « l'ourlet » composent le bas des belles robes longues et brodées. Aussi « en grand deuil » au vers 2 suggère un habit sombre mais aussi une idée de beau vêtement qui réuni ici l'idée de Baudelaire que la tristesse et la beauté vont souvent de paire).

Cette passante est idéalisée et on s'attarde sur samain (vers 3), sa jambe (vers 5), son oeil (vers7). Elle représente la perfection physique; d'abord au vers 2 « longue, mince » et aussi une beauté statuaire et presque divinisée à la manière des canons grecs avec « jambe de statue » au vers 5, elle n'en reste pas moins « agile ». son regard aussi est ambivalent, à la fois tranquille « livide » (vers 7) et agité « où germe l'ouragan ». Ces deuxaspects rendent cette femme encore plus parfaite.

A la vue de cette femme, le poète reste au contraire « crispé ». Il reste immobile, ce qui s'oppose au mouvement dans lequel se trouve la passante. La description que le poète fait de lui même va aussi à l'inverse de la passante, il se compare à un « extravagant », c'est à dire un fou opposé au faste de cette dame.

On peut analyser le verbe« boire » au vers 6 comme la manière dont il s'imprègne de tout ce que dégage la femme qu'il voit, comme si il la ''buvait du regard'', il est fasciné (vers 8 « fascine »).

Cette réaction du poète est due aux sentiments qu'il ressent alors.

Cette rencontre est un véritable coup de foudre. « un éclair » (vers 9) exprime un expérience soudaine et brève, celle-ci à fait « renaître » le poète,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • commentaire Á une passante- Baudelaire
  • A une passante baudelaire commentaire
  • Commentaire baudelaire "a une passante"
  • Commentaire : a une passante de baudelaire
  • Commentaire baudelaire "a une passante"
  • Commentaire "a une passante", baudelaire
  • Commentaire baudelaire
  • Commentaire baudelaire " a une passante"

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !