Commentaire d'une citation de joë bousquet

Pages: 13 (3030 mots) Publié le: 2 janvier 2012
« L’homme pourrait donc dire de la poésie qu’il vocalise en elle son essence. Mais j’insiste surtout sur le fait que dans tout poème le mot est premier à l’idée – qu’il est dans celui qui parle ou qui écrit, ce qu’il sera dans l’esprit de qui le lira et l’entendra : qu’ainsi que, plus que tout autre art, la poésie s’adressera à l’humanité plus qu’à l’homme. » Joë Bousquet, Sur une définition dela poésie.

A la lecture de la définition que J. Bousquet, poète du XXème siècle, fait de la poésie, il est aisé de se remémorer ce que P. Verlaine écrit dans son Art Poétique : en poésie il faut « de la musique avant toute chose ». Toutefois, Joë Bousquet, ne se contente pas d’une approche purement sonore de la poésie quand il écrit le texte dont notre citation est extraite. Il y voit quelquechose de plus complexe : « l’homme pourrait donc dire de la poésie qu’il vocalise en elle son essence. Mais j’insiste surtout sur le fait que dans tout poème le mot est premier à l’idée – qu’il est dans celui qui parle ou qui écrit, ce qu’il sera dans l’esprit de qui le lira et l’entendra : qu’ainsi que, plus que tout autre art, la poésie s’adressera à l’humanité plus qu’à l’homme » écrit-il dansla postface de l’édition de 1945 des Yeux d’Elsa d’Aragon.
En effet, notre auteur, contemporain des deux Guerres Mondiales en France, vit une période non seulement troublée politiquement et diplomatiquement, mais aussi et surtout tourmentée et à la fois féconde en matière d’écriture. Il faut aussi préciser que lors de la Guerre de 1914-1918, J. Bousquet est grièvement blessé au combat. Ildemeure « paralysé à hauteur des pectoraux, moelle épinière non sectionnée mais tordue par le passage d'une balle, les jambes inertes ayant tendance à se mettre en croix ». De fait, lorsqu’il donne cette définition de la poésie en 1941, en pleine Deuxième Guerre Mondiale, il explique qu’il vit une « seconde mort » mais aussi et surtout « une troisième naissance », la dernière. Donc l’approche qu’ilpropose doit être entendue comme celle qu’il a le plus réfléchit. Elle est le fruit le plus mure de sa pensée sur la poésie. Il écrit influencé et influençant ses amis littéraires R. Char, P. Eluard, A. Gide, ou encore L. Aragon. Il semble donc que cette définition soit en phase avec l’acceptation de nombre des plus grands auteurs français du XXème siècle. Elle pose des problématiques qui sontéminemment liées au surréalisme et aux autres courants (secondaires sans doute) de ce temps.
Il s’agit alors pour nous, lecteurs de J. Bousquet, de nous interroger sur la spécificité de cette approche de la poésie qui semble nous dire que la parole poétique est le salut de l’humanité, que le vers est l’éminent lieu d’un échange salvateur et obligé. Il faut donc dans un premier temps aborder cettequestion de la poésie qui sauve : comment et pourquoi elle est le chant universel de ceux que Villon appelle les « frères humains ». Toutefois, et cette citation de Villon nous y encourage, il est également nécessaire dans un second temps de souligner et de mettre en valeur les « racines » de la parole de J. Bousquet, car bien qu’elle s’inscrive dans un mouvement apparemment novateur (le surréalismequ’a initié Apollinaire), elle est, par bien des aspects, l’écho d’une longue Histoire de la poésie. Elle nous renverra donc à la place traditionnelle de la parole versifiée et du poète, et à son rôle dans les diverses civilisations qui ont engendré celle de Bousquet et la nôtre. Face à cette très profonde perspective temporelle et au sens de la citation de notre poète, nous en viendrons alors à nousdemander en quelle mesure peut-on parler de la poésie comme d’un miroir « universel » de la condition humaine et si ceci ne serait pas une utopie que de penser cet art comme un salut. Nous tenterons d’expliquer ceci.

Mais tout d’abord, il faut revenir sur cette définition assez complète et pourtant abstraite de Joë Bousquet. En effet, notre auteur est loin de parler de style ou de modes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire d'une citation
  • Analyse d'une citation
  • Analyse d'une citation philosophique
  • Balzac, étude d'une citation
  • Exemple de dissertation d'une citation
  • Introduction d'une dissertation avec citation
  • Comment insérer une citation dans un commentaire
  • Les citations dans le commentaire composé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !