Commentaire

Pages: 3 (577 mots) Publié le: 8 janvier 2012
Philosophie

Commentaire de texte
à rendre pour le lundi 6 décembre au plus tard

Expliquez le texte suivant :

Encore une fois, il est évident qu’aucun rapport de causalité n’est concevableentre le sujet et son corps, son monde ou sa société. Sous peine de perdre le fondement de toutes mes certitudes, je ne peux révoquer en doute ce que m’enseigne ma présence à moi-même. Or, à l’instantoù je me tourne vers moi-même pour me décrire, j’entrevois un flux anonyme, un projet global où il n’y a pas encore d’ « états de conscience », ni à plus forte raison de qualification d’aucune sorte.Je ne suis pour moi-même ni « jaloux », ni « curieux », ni « bossu », ni « fonctionnaire ». On s’étonne souvent que l’infirme ou le malade puissent se supporter. C’est qu’ils ne sont pas poureux-mêmes infirme ou mourant. Jusqu’au moment du coma, le mourant est habité par une conscience, il est tout ce qu’il voit, il a ce moyen d’échappement. La conscience ne peut jamais s’objectiver enconscience-de-malade ou conscience-d’infirme, et, même si le vieillard se plaint de sa vieillesse ou l’infirme de son infirmité, ils ne peuvent le faire que quand ils se comparent à d’autres ou quand ils sevoient par les yeux des autres, c'est-à-dire quand ils prennent d’eux-mêmes une vue statistique et objective, et ces plaintes ne sont jamais tout à fait de bonne foi : revenu au cœur de sa conscience,chacun se sent au-delà de ses qualifications et du coup s’y résigne. Elles sont le prix que nous payons, sans même y penser, pour être au monde, une formalité qui va de soi. De là vient que nous pouvonsdire du mal de notre visage et que cependant nous ne voudrions pas le changer pour un autre. A l’insurmontable généralité de la conscience, aucune particularité ne peut, semble-t-il, être attachée, àce pouvoir démesuré d’évasion aucune limite imposée. Pour que quelque chose du dehors pût me déterminer (aux deux sens du mot), il faudrait que je fusse une chose. Ma liberté et mon universalité ne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !