Commerce extérieure au maroc

Pages: 13 (3104 mots) Publié le: 5 février 2013
Pinay,ANTOINE (1891 1994)

Introduction
Les exportations et les importations constituent ce que l’on a coutume d’appeler les échanges extérieurs. Leur influence sur la croissance économique dépend du degré d’ouverture du pays.
Les théories du commerce international cherchent à expliquer les flux d’échanges entre nations ainsi que leur avantage à la spécialisation. Au sens strict, le commerceinternational concerne toutes les opérations de vente et d’achat de marchandises réalisées entre espaces économiques nationaux. Les exportations et les importations sont mesurées en volume ou en valeur, puis enregistrées dans la balance commerciale. Au sens large, le commerce international inclut un grand nombre de transactions internationales (services, assurances, tourisme) comptabilisées dansla balance des transactions courantes, puis dans la balance des paiements. Depuis quelques décennies, l’internationalisation des économies a engendré un vaste mouvement, appelé mondialisation. A côté des flux de biens et services, on assiste à la montée en puissance des firmes multinationales, des flux d’investissements à l’étranger (IDE) et de la finance internationale.

I. LES THEORIES DUCOMMERCE INTERNATIONAL

Les théories du commerce international cherchent à expliquer les flux d’échanges entre pays en insistant sur les avantages de la spécialisation.

1. La théorie des avantages absolus d’Adam Smith (1776)

Dans son ouvrage Recherches sur la nature et les causes de la Richesse des Nations, Adam
Smith (1776) souligne que chaque pays a intérêt à se spécialiser dans lesproductions où il possède un avantage absolu en matière de productivité et à acquérir à l’étranger les produits où il est en infériorité absolue (toujours en matière de productivité). En prenant l’exemple contemporain des biens d’équipement Hi-fi et du secteur de l’habillement, on peut montrer que les flux d’échanges sont conditionnés par les écarts de productivité.
Toutefois la théorie del’avantage absolu ne peut expliquer à elle seule qu’une partie du commerce international. Le problème se pose en effet lorsque des pays ne possèdent pas d’avantages absolus. D’où la référence à la théorie des avantages comparatifs de Ricardo.

2. La théorie des avantages comparatifs de David Ricardo (1817)

Dans son ouvrage Principes de l’économie politique et de l’impôt, David Ricardo (1817) avanceque l’échange est souhaitable même dans des situations où il n’existe pas d’avantages absolus.
Ainsi d’après la loi des avantages comparatifs, chaque pays a intérêt à se spécialiser dans les productions où il possède la plus grande supériorité ou la moins grande infériorité. Toutefois, comme le souligne John Stuart Mill (1848), cette spécialisation (sur la base des avantages comparatifs) n’estfavorable que si la demande étrangère de produits nationaux est suffisante.
Si en effet, la demande de voitures en Allemagne est faible, l’échange risque d’être défavorable pour la France.

3. Le théorème HOS
Considérant les effets de la spécialisation internationale sur les prix des facteurs de production, les travaux d’Heckscher (1919), d’Ohlin (1933), puis de Samuelson (1941, 1948, 1949)avancent la proposition plus connue sous le nom de Théorème d’Heckscher-Ohlin-Samuelson (HOS) : « A long terme, le commerce international tend à produire une égalisation des rémunérations de facteurs ». Une égalisation qui ne saurait être cependant absolue, en effet, le commerce international conduit chaque pays à se spécialiser dans la production intensive en facteur abondant sur son territoire.L’incitation à échanger sera d’autant plus forte que les prix relatifs sont différents. Dès lors, lorsque les rémunérations des facteurs seront suffisamment proches, les différences de coûts s’estomperont, et l’incitation à échanger diminuera et le commerce international cessera de croître.

Dans ce modèle, les échanges internationaux reposent sur des différences de dotation dans les facteurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le commerce extérieure au Maroc
  • Commerce extérieure
  • Economie commerce exterieure
  • Le commerce exterieure du brésil
  • Financement de commerce exterieure
  • Fond de commerce au maroc
  • Obstacle du e-commerce au maroc
  • Les effets de commerce au maroc

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !