Commerce International

Pages: 23 (5641 mots) Publié le: 6 août 2014
L’avantage comparatif, notion fondamentale
et controversée
Bernard Lassudrie-Duchêne et Deniz Ünal-Kesenci*

p. 90-104

L’avantage comparatif est l’argument économique le plus général et le plus puissant
pour démontrer l’intérêt de l’échange international et de la spécialisation. Comme l’a
remarqué P. Samuelson, ce principe est une des rares propositions, dans les sciences
sociales, quisoit logiquement vraie sans être triviale. Il est, à l’inverse, nettement
contre-intuitif, et de ce fait difficile à comprendre et à faire admettre. En effet, dans les
relations entre nations de puissance économique et technologique inégale, le bon sens
conduit à penser qu’il n’y a guère d’échanges mutuellement profitables mais que
l’échange se traduit par un jeu à somme nulle composé de gainset de pertes, les plus
puissants étant les gagnants et les faibles les perdants, ce qui conduit à l’idée de guerre
économique et au protectionnisme, justifié par la défense de la production et de l’emploi
national des plus faibles.
C’est pourquoi le raisonnement établi par R. Torrens et D. Ricardo, au début du XIXe
siècle, constitue une innovation majeure, permettant la compréhension deséchanges
internationaux et de leurs effets positifs.
Définition et démonstration élémentaire
Le principe de l’avantage comparatif, dénommé aussi le principe des coûts
comparés, s’énonce ainsi : à la condition nécessaire et suffisante qu’il existe une
différence entre les coûts comparés constatés en autarcie dans plusieurs pays, chacun
d’eux trouvera avantage à se spécialiser et à exporter lesbiens pour lesquels il dispose
du plus fort avantage comparé ou du moindre désavantage comparé, en important en
échange les autres biens de ses partenaires.
Il existe deux modèles de base de l’avantage comparatif, qui correspondent à deux
théories de la valeur : le modèle classique élaboré dans le cadre de la théorie de la
valeur travail et le modèle néo-classique construit dans le cadre de lathéorie de l’utilité
marginale. Nous ferons la démonstration élémentaire à partir du modèle classique, le
modèle ricardien, et signalerons les différences qui apparaissent lorsqu’on explique
*

Bernard Lassudrie-Duchêne est professeur émérite de l’université de Paris I ; Deniz Ünal-Kesenci est
économiste au CEPII.

© Éditions La Découverte, collection Repères, Paris, 2001.

l’avantagecomparatif à partir du modèle néo-classique dans la section sur les
déterminants de l’avantage comparatif.
Il faut partir, en autarcie, avant tout échange, des coûts relatifs internes de deux ou
plusieurs produits dans deux ou plusieurs pays, et procéder à une comparaison
internationale de ces coûts relatifs. Si l’on admet que les coûts de production des biens
dépendent, en premièreapproximation, de la quantité de travail utilisée pour les
produire (théorie de la valeur travail) et si chaque pays se spécialise et exporte les biens
pour lesquels ses coûts sont les plus faibles, c’est-à-dire ceux pour lesquels il est le plus
favorisé ou le moins défavorisé, l’échange de ces biens, à un taux compris entre les
coûts comparés, procure un gain certain à tous les pays, et même un paysdéfavorisé
dans l’absolu pour tous les biens gagne à l’échange international par rapport à la
situation d’autarcie.
Ricardo fournit la démonstration du gain de l’échange dans le cadre de deux pays
(Angleterre et Portugal), deux biens (drap et vin) et un facteur de production (travail).
Ce dernier est immobile entre les nations, mais mobile entre les secteurs. Le coût absolu
des produits est liéau travail nécessaire à leur fabrication. Les prix des biens tendent à
s’aligner sur les coûts de production, qui sont constants et ne se modifient pas avec les
quantités produites.
Dans l’exemple chiffré de Ricardo (voir tableau ci-dessous), une unité de vin, soit 80
heures de travail, s’échange au Portugal en autarcie contre 0,89 unité de drap, qui
représente 90 heures de travail,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • commerce international
  • Commerce international
  • commerce international
  • Commerce international
  • Commerce internationale
  • Commerce international
  • Commerce internationale
  • Commerce international

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !