Commerce

277 mots 2 pages
Les prémisses de l’internationalisation
Après la deuxième guerre mondiale, l’internationalisation s’est généralisée à presque toutes les activités industrielles, et les services et les groupes multinationaux se sont développés. L’ouverture des frontières (GATT et OMC), les accords commerciaux, la création des zones de libre échange et de marchés communs, accompagnés du développement des moyens de transport internationaux ont abouti à une augmentation considérable du commerce entre les nations.
Au cours des dernières décennies, la scène économique mondiale et particulièrement européenne a renforcé la concurrence internationale concernant en même temps les entreprises exportatrices ainsi que les entreprises qui s’adressent au marché national.
Au sens large, l’OMC se préoccupe de la libération des conditions de déroulement du commerce international. En Europe, une intégration et un élargissement continuel des marchés européens, ainsi que les tendances générales de libéralisation et de déréglementation des marchés, ont eu comme conséquence la création d’un marché unique européen. Les anciens obstacles du commerce ont été, ou devraient être enlevés, et un marché plus efficace devrait apparaître, au bénéfice des consommateurs.
La technologie a amélioré d’une manière spectaculaire l’accès à l’information et à la communication de même que les moyens de gestion de la production dispersée du point de vue géographique. Il faut également y ajouter que des moyens de transport plus efficaces et meilleur marché ont fait leur apparition tant pour les marchandises que pour les personnes. Les échanges sur le plan politique et la baisse des coûts de transport ont conduit à la mise en oeuvre d’une structure de production encore plus internationaliste et une nouvelle forme de concurrence mondiale s’est formée1.
L’internationalisation – délimitations

en relation

  • Le m-commerce
    3488 mots | 14 pages
  • Commerce
    1344 mots | 6 pages
  • Le commerce
    1239 mots | 5 pages
  • Commerce
    661 mots | 3 pages
  • Le commerce
    643 mots | 3 pages
  • LE COMMERCE
    2498 mots | 10 pages
  • Commerce
    1261 mots | 6 pages
  • Commerce
    5164 mots | 21 pages
  • Commerce
    1251 mots | 6 pages
  • Commerce
    7794 mots | 32 pages