Composition1

932 mots 4 pages
Composition
Comment aménager les villes françaises pour réduire les fractures sociales et spatiales ? Aujourd’hui, en France, les aires urbaines en constante croissance font face à des dynamiques contraires : l’amélioration de certains quartiers et l’appauvrissement d’autres. Les enjeux sont importants et des moyens sont mis en œuvre pour réduire les fractures socio-spatiales. L'expression "fracture sociale et spatiale" sert à désigner le fossé social et spatial des populations, qui nait de l’accroissement des inégalités. Quelles sont les causes de cette fracture socio-spatiale et comment y remédier ? Nous étudierons dans une première partie l’urbanisation et la métropolisation croissante du territoire français puis dans une deuxième partie les défis dont il en relève et les politiques mises en œuvre pour les régler. Enfin nous conclurons sur les limites de l’étalement urbain et les alternatives à un tel problème. Les français se concentrent majoritairement dans les villes. Les 12 premières aires urbaines françaises concentrent un tiers des français et le taux d’urbanisation de la France est compris entre 75 et 96%. Les espaces urbains sont donc attractifs et facteurs de croissance. Cette croissance se caractérise par un étalement des villes du centre vers la périphérie et crée ainsi de vastes régions urbaines qui connectent des petites et moyennes villes et des communes rurales à la métropole centrale, c’est la périurbanisation. Cet étalement favorise alors les mobilités pendulaires faites en voiture car les distances foyer/travail se rallongent. Ceci a pour conséquence la congestion des routes et des inégalités en termes de services et d’équipements entre le centre-ville et certaines périphéries. Ces dynamiques spatiales se renforcent avec le processus de métropolisation, c’est-à-dire la concentration croissante des populations, de la production de richesses et des fonctions de commandement dans les grandes agglomérations. Ce phénomène est

en relation

  • Exposé verre
    2011 mots | 9 pages
  • Lafarge, politique financiere
    3279 mots | 14 pages
  • Droit des affaires
    10426 mots | 42 pages