Consolidatio

Pages: 39 (9558 mots) Publié le: 21 février 2012
Information comptable consolidée et mesure de la position concurrentielle : Le cas Pechiney-Ugine-Kuhlmann (1971-1982)

Didier Bensadon
Université Paris-Dauphine
Didier.bensadon@dauphine.fr

Résumé
Les sociétés cotées publient depuis déjà de nombreuses années des comptes de groupe. Souvent, ces comptes sont présentés comme étant prioritairement destinés aux actionnaires. Cet articlemontre que cette vision est par trop réductrice. A partir des archives de PUK, nous montrons comment la direction financière produit cette information consolidée et surtout, comment elle l’utilise dans la mesure de sa position concurrentielle. L’instauration, dès le début des années 1970, d’un benchmarking de la pratique de la consolidation des comptes montre le caractère stratégique de cetteinformation pour les dirigeants confrontés à un environnement de plus en plus complexe.

Mots clés :
Pechiney-Ugine-Kuhlmann, consolidation des comptes, position concurrentielle, comptes de groupe, information financière.

Introduction
La consolidation des comptes consiste à élaborer l'image comptable d'un groupe d’entreprises comme si celui-ci, au lieu d'être une nébuleuse de sociétésjuridiquement distinctes et publiant séparément leurs comptes, ne constituait qu'une seule et même entité. L'obligation de produire et de publier des comptes consolidés, a constitué, à partir du milieu des années 1980, un progrès important dans la reddition des comptes de groupe.
Cette technique comptable a d’abord été pratiquée aux Etats-Unis à la fin du XIXe siècle. Elle a ensuite été réglementée parla Securities and Exchange Commission au milieu des années 1930. Cette décision est intervenue en réaction aux abus constatés lors du krach boursier de 1929 (Walker, 1978). En effet, le développement des participations et des filiales avait jeté un voile opaque sur les activités de la société à la tête du groupe.
Outre-Manche, la consolidation des comptes est pratiquée dès les années 1910(Edwards et Webb, 1984). La publication obligatoire d’états financiers consolidés interviendra lors de la réforme de la loi sur les sociétés en 1948.
En France, Il faudra attendre que la Commission des opérations de bourse rende obligatoire (1971) la publication de comptes consolidés pour que cette technique commence à se diffuser.
La consolidation des comptes est souvent présentée dans lalittérature financière comme un moyen d’informer les investisseurs et les actionnaires sur la situation patrimoniale et financière d’un groupe de sociétés. Nous montrons dans cet article que cette vision est trop restrictive.
A partir d’une analyse des archives de Pechiney-Ugine-Kuhlmann (PUK), cet article apporte un éclairage nouveau sur l’utilisation de l’information consolidée dans la mesure de laposition concurrentielle.
Au début des années 1970, PUK est le plus important groupe privé industriel français employant près de 100 000 salariés à travers le monde et dont le chiffre d’affaires consolidé s’élève à quatorze milliards de francs. Le pilotage d’un tel mastodonte ne pouvait s’envisager sans la mise en place d’outils de gestion spécifiques destinés à informer les managers à la tête desdifférentes branches industrielles.
La problématique du pilotage du groupe n’est pas nouvelle pour les dirigeants de PUK. Déjà, les dirigeants d’Alais, Froges et Camargue exprimaient le besoin de mesurer l’effort financier du groupe dès le milieu des années 1920. Le devellopement prodigieux des filiales et des participations pendant l’entre-deux-guerres a amené les dirigeants à élaborer desétats financiers dont les fondements conceptuels se rapprochent de ceux de la consolidation des comptes (Bensadon, 2008). Dans les années 1960, les directeurs financiers de Pechiney font partie de la poignée de spécialistes en charge de mettre au point la méthodologie sur les comptes consolidés. Ces travaux furent menés sous la direction du Conseil national de la comptabilité. La direction de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !