conte_original

5763 mots 24 pages
Biographie:
Jeanne Marie Leprince de Beaumont est née à Rouen en 1711. Elle se marie à Lunéville, mais peu de temps après le mariage est déclaré nul. En 1748, paraît son premier ouvrage Le Triomphe de la vérité ou mémoires de M. de La Vilette. Elle part pour Londres vers 1750 où pour vivre, elle s'occupe de l'éducation de jeunes filles nobles. C'est dans ce but que, s'inspirant d'ouvrages périodiques anglais, qu'elle se met à écrire ce qu'elle appelle des Magasins, traités d'éducation à l'usage des enfants, des adolescents et des dames. Elle fonde alors Le Nouveau magasin français, recueil littéraire et scientifique destiné à la jeunesse. Entre 1750 et 1780 ce sont quarante volumes qu'elle fait paraître, dont les plus connus sont Le Magasin des enfants (1757, dans lequel figure La Belle et la Bête), Le Magasin des adolescents (1760), Le Magasin des pauvres (1768). Elle quitte Londres à l'âge de cinquante ans et épouse Thomas Pichon dont elle a six enfants. Dédaignant les sollicitations de plusieurs princes qui souhaitent l'attacher à leur maison, elle achète une terre près d'Annecy. Elle se retire en 1754 et meurt en 1780 après avoir écrit des traités de morale, d'histoire, de grammaire et de théologie.

La Belle et la Bête
Début de l’histoire la famille d’un marchand
Il y avait une fois un marchand, qui était extrêmement riche. Il avait six enfants, trois garçons et trois filles ; et comme ce marchand était un homme d'esprit, il n'épargna rien pour l'éducation de ses enfants, et leur donna toutes sortes de maîtres. Ses filles étaient très belles ; mais la cadette surtout se faisait admirer, et on ne l'appelait, quand elle était petite, que la belle enfant ; en sorte que le nom lui en resta : ce qui donna beaucoup de jalousie à ses soeurs. Cette cadette, qui était plus belle que ses soeurs, était aussi meilleure qu'elles. Les deux aînées avaient beaucoup d'orgueil, parce qu'elles étaient riches ; elles faisaient les dames, et ne voulaient pas

en relation