Conte

4564 mots 19 pages
Étudier la fable au cycle 3
1. Présentation du genre littéraire
Définition de ce genre littéraire : récit généralement court permettant d’illustrer un précepte (texte narratif et argumentatif) Au fil du temps, la fable a beaucoup évolué, de synonyme de « mythe » dans aux XVII° et XVIII° siècles, elle s’est souvent rapprochée du conte (qui comporte parfois une moralité). De plus, le mot « fable » renvoie à la fiction, au merveilleux, voire au mensonge (polysémie à envisager avec les élèves). La fable accorde surtout une grande importance au pouvoir séducteur de la parole, qu’elle soit celle du narrateur ou celle des différents locuteurs. Caractéristiques : - brièveté du récit - texte en vers ou en prose - mise en scène d’une opposition basée sur un ou plusieurs contrastes (confrontation de deux personnages, un personnage face à un obstacle…) - présentation de personnages aux caractères monolithiques, sans évolution (types) - dimension allégorique - dimension argumentative - moralité explicite ou non (liée à un contexte ou vérité universelle). Volonté pédagogique forte (Attention, il existe des fables « immorales ») Obstacles possibles pour les élèves - les références à un contexte historique, géographique, voire politique, mal connu des élèves (et vocabulaire) - la dimension argumentative de la fable est souvent difficilement perçue, surtout dans le cas d’une moralité implicite - les personnages « types », non caractérisés de façon individuelle Intérêts liés à l’étude de ce genre littéraire et axes de lecture possibles - enrichir la connaissance du patrimoine culturel européen (+ lien fort avec les familles) - comprendre la dimension universelle de certaines fables (qualités ou valeurs défendues) - identifier la diversité des formes de la fable, distinguer ce genre littéraire d’autres genres proches - identifier les formes des moralités et comprendre une argumentation implicite - comprendre l’intertextualité (travail sur la réécriture d’Esope à La Fontaine, par

en relation

  • Conte
    4478 mots | 18 pages
  • Le conte
    251 mots | 2 pages
  • Le conte
    454 mots | 2 pages
  • Conte
    473 mots | 2 pages
  • Le conte
    1471 mots | 6 pages
  • La conte?
    502 mots | 3 pages
  • Le conte
    1742 mots | 7 pages
  • Conte
    260 mots | 2 pages
  • Le conte
    909 mots | 4 pages
  • Le conte
    763 mots | 4 pages