Contes

Pages: 8 (1966 mots) Publié le: 6 octobre 2012
1. 1. Les fonctions à la base du conte merveilleux
V. Propp.
Les recherches sur la narratologie peuvent convoquer diverses approches : sémiotique (Greimas, Barthes, Eco), psycholinguistique (Denhière, Fayol), littéraire (Genette, Todorov, Barthes), bibliques, historiques, ethnologiques (Levi-Strauss), analyses de contes (Propp, Bremond)... .
Ces différentes théories, et bien d'autres, ontpour point commun de s'organiser autour de méthodes d'analyses propres à la linguistique textuelle, c'est-à-dire qu'elles fondent leur théorie sur une approche qui dépasse l'analyse de la phrase.
V. Propp, à travers l'examen d'une centaine de contes merveilleux, propose une "morphologie du conte".
Le terme de morphologie est défini, très clairement, dans la préface de son ouvrage.
" Le motde morphologie signifie l'étude des formes. En botanique, la morphologie comprend l'étude des parties constitutives d'une plante, de leur rapport les unes aux autres et à l'ensemble ; autrement dit, l'étude de la structure d'une plante.
Personne n'a pensé à la possibilité de la notion et du terme de morphologie du conte. Dans le domaine du conte populaire, folklorique, l'étude des formes etl'établissement des lois qui régissent la structure est pourtant possible, avec autant de précision que la morphologie des formations organiques. " (p. 6)
La mise en évidence d'une structure interne, à quelque objet que ce soit, se conditionne assez naturellement à la découverte d'invariants (éléments récurrents) sur lesquels on introduit des variables.
C'est à partir de ce constat que V. Propp vaproposer comme valeur constante la fonction des personnages du conte et comme variables le ou les moyens par lesquels la fonction se réalise.
" Par fonction nous entendons l'action d'un personnage, définie du point de vue de sa signification dans le déroulement de l'intrigue " (Propp W. - Morphologie du conte, p. 31).
Quels que soient les personnages, les moyens ou la façon dont ils remplissentune fonction, la fonction reste un élément constant. Elle obéit à une organisation interne selon des lois de sucessivité et de transformation.
Les lois de sucessivité et de transformation affectent tout récit qui se définit d'abord par sa progression événementielle. Les situations et les actions doivent évoluer vers l'état final.
Un examen des trente et une fonctions dénombrées et classéespar Propp nous permet de constater que le conte est soumis à des régularités ; les fonctions interviennent dans un ordre précis, n'interviennent pas toutes à la fois mais constituent l'armature narrative des contes merveilleux.
Pour cela Propp a procédé à une analyse distributionnelle qui a permis d'isoler des classes paradigmatiques (p. 22-23) :
- dragon, vent, diable, sorcier
- enlève,vampirise
- fille, súur, fiancée, mère
De nombreux personnages (êtres humains, animaux, choses) peuvent effectuer ou subir une même fonction ; et la combinaison de ces éléments peut donner lieu à des contes très divers.
On peut considérer que toutes les fonctions réunies peuvent mettre à jour trois phases :
- fonction qui ouvre la possibilité d'une conduite à tenir ou d'un événement à prévoir- fonction qui réalise la conduite ou l'événement
- fonction qui rend compte du résultat atteint.
Ces phases jouent un peu le rôle de macrostructure autour de laquelle s'organiseraient les fonctions.
Les travaux de V. Propp ont fortement influencé les études narratologiques par la mise en évidence d'une organisation interne au récit qui a été le point de départ de multiples recherchesstructuralistes.
Bremond, à la différence de Propp ne définit pas le récit comme une chaîne syntagmatique de fonctions mais met l'accent sur le problème des bifurcations narratives et du choix constant du récit entre une série de directions possibles.
Tout au long du récit interviennent des choix, par exemple, les propositions narratives -
- la fille du roi fut enlevée par des malfaiteurs
-...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Contes
  • Les contes
  • Les contes
  • Contes
  • Les contes
  • Contes
  • Contes
  • contes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !