Controleur de gestion

8081 mots 33 pages
Chapitre 1
L’efficacité allocative du marché (approche classique)
I-Qu’est ce que l’école classique?
11- Auteurs et dates
L’école classique : une série d’intellectuels principalement anglais et écossais :
SMITH (1723- 1790) : 1759 (Théorie des Sentiments Moraux) 1776 (Enquête sur la nature et les causes de la Richesse des Nations)
RICARDO (1772-1823) : 1817 (Les Principes d’Economie Politique)
MALTHUS (1766-1834) : 1798 (Essai sur le Principe de Population) 1820 (Principes Economie Politique)
SAY (1767-1832) : 1803 (Catéchisme d’économie politique) / 1828 (cours complet d’économie politique pratique)
JS MILL (1806- 1873) : 1848 (Principes d’Economie Politique)
Qui sont-ils ?
Des libéraux « révolutionnaires ».
Des pasteurs recherchant un ordre naturel
Des bourgeois cherchant à comprendre comment « augmenter la richesse totale »
Des philosophes cherchant à dessiner les contours d’un système économique sur le modèle de la physique afin d’exprimer des lois qui régissent l’économie
12- Les grandes lignes de l’économie classique
Une économie du « surplus »
La question des classiques est celle de la richesse sociale, c'est-à-dire des moyens d’augmenter la puissance d’une nation en permettant à une population plus large de vivre correctement (on est encore dans l’optique d’une lutte contre la famine). Dans ce contexte, la richesse, pour les classiques est d’abord richesse d’une nation, d’une entité collective. Ensuite elle se mesure en flux : c'est-à-dire en quantité de produits qui circule dans l’économie
Distinction Stock /Flux :
Stock : quantité de biens et services dont on dispose à un moment donné (ex : le 31 Décembre : capacités productives du pays)
Flux : quantité de biens et services produits au cours d’un intervalle de temps (ex : une année : le PIB)
La question de la richesse est tantôt celle du stock (le patrimoine) ou du flux (les salaires par exemple)
Une économie riche est une économie qui produit un flux important.
Comment le mesurer ?

en relation

  • Controleur de gestion
    1494 mots | 6 pages
  • Controleur de gestion
    928 mots | 4 pages
  • Contrôleur de gestion
    2456 mots | 10 pages
  • Le controleur de gestion
    1002 mots | 5 pages
  • Le controleur de gestion
    3602 mots | 15 pages
  • Le controleur de gestion
    5491 mots | 22 pages
  • Contrôleur de gestion
    295 mots | 2 pages
  • Le contrôleur de gestion
    1601 mots | 7 pages
  • Controleur de gestion
    6055 mots | 25 pages
  • Etude sur contrôleur de gestion
    546 mots | 3 pages