corrigé Bertrand Russell , La valeur de la philosophie

1651 mots 7 pages
PhilCor2004L,ES,S 26/08/03 18:04 Page 123

O

R

■ Éléments
NOTIONS

EN

R

I

G

É
CORRIGÉ

C

d’analyse
JEU

La vérité ; l’interprétation ; la liberté.
THÈSE

ADVERSE

La philosophie est sans valeur tant qu’elle ne donne que des incertitudes.
PROCÉDÉ

D’ARGUMENTATION

Russel pose un paradoxe : la valeur de la philosophie est dans son caractère incertain. La philosophie introduit le doute parce qu’elle arrache aux habitudes. Mais c’est dans cette possibilité de douter des choses les plus ordinaires que la philosophie tient sa valeur.
DÉCOUPAGE

DU

TEXTE

ET

IDÉES

PRINCIPALES

m La première partie (depuis le début jusqu’à « des réponses très incomplètes ») montre que la philosophie remet en question des certitudes liées aux habitudes quotidiennes, sans apporter pour autant de réponses. m Dans la seconde partie (à partir de « La philosophie, bien qu’elle ne soit pas en mesure de » jusqu’à la fin), Russel montre que ce doute est libérateur dans la mesure où il accroît notre connaissance d’une réalité possible et différente.
REMARQUES

ET

DIFFICULTÉS

m Il faut être attentif à la progression du texte : on pourrait croire que la philosophie n’est pas satisfaisante parce qu’elle ne donne que des réponses incomplètes, mais rapidement l’auteur dépasse ce jugement pour montrer que la remise en question des habitudes a plus de valeur que les évidences quotidiennes. m Le texte contient au moins deux paradoxes : la valeur de la philosophie réside dans son caractère incertain ; la philosophie se construit par l’exercice de la raison et pourtant elle n’apporte que des réponses incomplètes. m Il ne faut pas faire du texte un éloge du scepticisme : le doute n’est pas une fin en soi mais une manière d’évacuer le dogmatisme.

LA VÉRITÉ • SUJET

15

123

PhilCor2004L,ES,S 26/08/03 18:04 Page 124

CORRIGÉ

THÈME,

QUESTION,

THÈSE

m Thème : La philosophie. m Question : Quelle est la valeur

en relation

  • Commentaire de russell
    1204 mots | 5 pages
  • Pourquoi philosopher ?
    1121 mots | 5 pages
  • Dissert.philo
    4938 mots | 20 pages
  • Le nonsense
    3551 mots | 15 pages
  • L'existencialisme selon sartre
    5362 mots | 22 pages
  • Bac Sujets De Philosophie Term L ES S
    70531 mots | 283 pages
  • Cours de philo
    4293 mots | 18 pages
  • La guerre(une dissertation)
    16430 mots | 66 pages
  • BAUDELAIRE
    5377 mots | 22 pages
  • la société nécessaire aux hommes
    8186 mots | 33 pages