Cours bac pro histoire: être ouvrier en France (1830-1975)

405 mots 2 pages
Chapitre 1: Etre ouvrier en France (1830-1975)

Synthèse:

I. Classe ouvrière et révolution industrielle
a) La classe ouvrière (=le prolétariat)

La révolution industrielle qui se développe en Grande-Bretagne, à la fin du 18ème siècle, puis sur le continent européen, au 19ème siècle, va multiplier le nombre des ouvirer qui vont travailler dans les nouvelles usines. En France, de 400 000 ouvriers en 1840 à 3 millions en 1870, le nombre des ouvriers aura été mutliplié par 7 en 30 ans. En 1931, ils seront 7 millions et en 1975, 8,2 millions.

b) Les mutations du travail ouvrier

Les méthodes de travail ont évoluté avec l'apparition du travail à la chaîne imaginé par l'américain Taylor (taylorisme), puis l'automatisation et la robotisation, qui se développent dans la deuxième moitié du 20ème siècle, notamment dans l'industrie automobile.

II. Représenter les intérêts de la classe ouvrière
a)Les syndicats ouvriers

Les ouvriers qui louent leur force de travail à un patron ont des intérêts communs face au patronnat. La grève est souvent le seul moyen pour défendre ses intérêts. En 1895, la Confédération Générale du Travail (CGT), est le premer syndicat interprofessionel. Son rôle est de négocier avec le patronnat et les pouvoirs naîtron par la suite, comme la CFTC, en 1919, Force Ouvrier (FO), en 1947, la CFDT, en 1964.
Aujourd'hui, les syndicats sont en crise. Si un salarié sur 2 était syndiqué, en 1950, ils n'étaient plus que 1 sur 4, en 1970 et 1 sur 10 en 2000.

b)Les partis ouvriers

L'augmentation du nombre d'ouvriers va déboucher sur la constitution de partis politiques défendant les intérêts de la classe ouvrière. Sous l'impulsion des idées de Karl Marx, les idées socialistes et communistes vont se développer pour conduire à la création de la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO) en 1905, dont le porte-voix sera Jean Jaurès et son journal L'Humanité.
En 1920, au congrès de Tours, le mouvement socialiste se divise en 2 tendances, les réformistes

en relation

  • partie_1_01
    11629 mots | 47 pages
  • Transformation des conditions de travail entre 19 et 21 siecle
    11725 mots | 47 pages
  • Tasoeuretbonne
    2287 mots | 10 pages
  • les ouvriers
    2767 mots | 12 pages
  • la vie devant soit
    12782 mots | 52 pages
  • La civilisation française
    59448 mots | 238 pages
  • Civolisation fr
    60181 mots | 241 pages
  • Synthèse d'Histoire Contemporaine
    35541 mots | 143 pages
  • Histoire 1ere s
    179160 mots | 717 pages
  • Livre du professeur histoire 1ere
    136067 mots | 545 pages