Cours Brises Inegalites 1

7607 mots 31 pages
La dynamique des inégalités
1 - Les inégalités économiques et sociales.
Pour décrire l'évolution des inégalités, il faut prendre en compte deux choses. La première, c'est l'ampleur des inégalités : est-ce que l'écart entre le " haut " et le " bas " de la hiérarchie augmente ou diminue ? La seconde, c'est la nature des inégalités, c'est-à -dire ce sur quoi elles portent : les inégalités d'aujourd'hui sont-elles les mêmes qu'autrefois, ou bien de nouvelles inégalités apparaissent-elles ? A - La diversité des formes d'inégalités. 1°) Définition générale
Quand on parle d'inégalités, on a trop tendance à ne voir que l'inégalité entre " riches " et " pauvres ". La réalité est plus complexe. Les inégalités ont des origines très variées et ne se recoupent pas toujours les unes les autres. C'est pourquoi nous allons essayer de dissiper deux erreurs traditionnelles, la première étant de croire que les inégalités économiques se réduisent aux inégalités de salaires, et la seconde, que toutes les inégalités s'expliquent au fond par les inégalités économiques.
Les sociétés sont toutes stratifiées, on l'a déjà dit dans la partie précédente. Cela signifie qu'elles sont composées de groupes sociaux aux caractéristiques différentes. Ces groupes sont hiérarchisés, c'est-à -dire que certains sont " en haut " de l'échelle, d'autres " en bas ", certains " au-dessus ", d'autres " en dessous ". Il y a donc un classement des différents groupes sociaux. La hiérarchie sociale repose sur des jugements collectifs (pas individuels) de valeur : par exemple, dans notre société, il " vaut mieux " (du verbe valoir, même racine évidemment que " valeur ") être médecin qu'instituteur. C'est socialement plus valorisé. Le médecin aura donc plus de richesses, plus de pouvoir, plus de reconnaissance sociale que l'instituteur. Cela ne préjuge en rien de l'utilité réelle de leur fonction. Cela signifie simplement que notre société accorde plus de valeur sociale à la fonction de médecin qu'à celle

en relation

  • Introduction cours terminal
    7711 mots | 31 pages
  • Etat et croissance
    2529 mots | 11 pages
  • Ma boheme
    1033 mots | 5 pages
  • La decolonisation
    1729 mots | 7 pages
  • Socialisation scolaire et position sociale
    1626 mots | 7 pages
  • fiche de lecture quoi de neuf chez les filles
    1882 mots | 8 pages
  • Revus de presses les innégalités de revenus et de patrimoine
    3754 mots | 16 pages
  • Egalité des chance: dans quel mesure l’école assure t- elle l’égalité des chances en france depuis 1950 ?
    1401 mots | 6 pages
  • correction societe totatlitaire 1
    1113 mots | 5 pages
  • Inégalités sociale dans la mondialisation
    2655 mots | 11 pages