Cours macro économie

Pages: 92 (22982 mots) Publié le: 11 mai 2011
Examen final : 1 exercice / 6 et 1 dissertation /14

1ère partie : outils et cadre d’analyse théorique de la politique économique

Modèles traditionnels :
* classique/néoclassique (1776-Smith jusqu’à 1929, crise)
* keynésien (1936 jusqu’au début des années 70, choc pétroliers)
* contemporains (70, 80, 90)
* la Nouvelle Economie Classique (nouveaux libéraux)
* la NouvelleEconomie Keynésienne (nouveaux keynésiens)

Chapitre 1 : les modèles théoriques traditionnels de l’équilibre économique

Objectif : formation de l’équilibre macroéconomique

Section 1 : La pensée libérale et le modèle classique d’équilibre macroéconomique

Ce modèle macroéconomique (néo)classique c’est le modèle d’équilibre général de Walras et c’est un modèle qui est basé sur unajustement par les prix. L’ajustement se fait par la flexibilité des prix. 3 idées fondamentales :
* le marché est efficace/efficient = il permet la coordination des actions individuelles. Ce marché est concurrentiel.
* Les déséquilibres économiques ne sont que temporaires = les marchés s’autorégulent, cela signifie que la flexibilité des prix permet un retour automatique à l’équilibre.
*Les politiques économiques sont donc inutiles, l’intervention de l’Etat ne fait qu’aggraver la situation puisqu’elle bloque les mécanismes du marché.

Hypothèses et fondement du modèle classique

* Les individus sont rationnels
* L’économie est une économie certaine = l’information est parfaite (rapidement et sans coût). Le futur est probabilisable.
* L’économie est une économied’échanges réels. Cette hypothèse fait référence à l’économie de marché (échange) et on parle d’échanges réels. Cela signifie que la monnaie n’est qu’un voile, un simple intermédiaire des échanges. Les individus ne vont donc demander de la monnaie que pour effectuer leurs transactions. La demande de monnaie n’est que transactionnelle.
* Le marché est concurrentiel
* Les rendements factorielssont décroissants donc la productivité marginale du travail et du capital sont décroissantes.
A côté de ces hypothèses, le modèle repose sur 2 principes fondamentaux :
* La loi de JB Say : la loi des débouchés « l’offre crée sa propre demande »
Dès lors qu’un bien est produit dans l’économie, le fait de produire ce bien ouvre un débouché pour d’autres produits. La production de bien crée unrevenu d’une valeur équivalente à cette production qui sera redistribué dans l’économie.
Production globale = revenu global = dépense globale.
L’entrepreneur lorsqu’il fabrique a pour objectif de pouvoir consommer ou de le mettre sous une autre forme de production. Au niveau global, l’épargne est automatiquement investie. Si je ne consomme pas c’est que je place mon argent. On a donc I=S
Ilfaut se rappeler que selon SAY les produits s’échangent contre des produits. Dans cette optique la monnaie n’est pas conservée, ni désirée pour elle-même. Neutralité de la monnaie. Celle-ci n’a aucune incidence sur l’économie, puisqu’elle nous sert que pour faire les échanges. On a besoin de la monnaie que pour nos échanges.
* La théorie quantitative de la monnaie (TQM)
On la doit dans sa 1èreversion à Fisher en 1911 : article « le pouvoir d’achat de la monnaie ». Elle est liée à la conception libérale de la monnaie, cf au dessus. La TQM montre qu’il existe un lien entre la quantité de monnaie en circulation dans une économie et le niveau général des prix. Elle part de l’équation quantitative :
Revenu nominal = dépense totale en monnaie.
Revenu nominal = production x niveaugénéral des prix
Dépense totale en monnaie= masse monétaire (quantité de monnaie en circulation) x vitesse de circulation de la monnaie (nombre de fois qu’un même signe monétaire est utilisé pour effectuer une transaction, taux de rotation moyen de la monnaie). Plus la vitesse est grande, moins on a besoin de monnaie et inversement. A quantité de monnaie donnée, il faut que la vitesse augmente...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • cours Macro économie
  • Cours macro économie l1
  • Cours macro économie S1 L1 MEA
  • Cours macro-économie l2 éco-gestion
  • Macro
  • macro économie
  • Macro economie
  • Macro economie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !