crise economique

Pages: 6 (1463 mots) Publié le: 19 octobre 2014
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’ E U R O P E F A C E A L A C R I S E

Une crise économique ou une crise morale de
l’économie ?
Jamel Trabelsi
Depuis la grande dépression de 1929, nous n’avons pas assisté à une crise
économique aussi profonde. C’est une crise jumelle, bancaire et boursièredont les canaux de transmission ne sont pas seulement économiques. Cette
crise pourrait être, en effet qualifié de crise morale car elle est le résultat
d’une série de mouvements de spéculations irrationnels. Cependant, même
si les conséquences de cette crise seront néfastes sur l’économie mondiale,
elle va permettre de rompre avec un climat international entaché de
tensions et qui afortement contribué à la détérioration de l’économie
mondiale.

Nous avons assisté au cours des ces deux
dernières décennies à la multiplication des
crises financières qui ont été classées par
les économistes suivant trois générations.
Cependant, ces crises concernaient des
pays émergents avec une structure financière et une intégration financière
« moyennement rodées ». Il était relativementfacile d’expliquer sur la base d’arguments économiques les canaux de
transmission et les processus suivant les
lequel cette crise s’est propagée et ensuite
atténuée.
Avant de discuter de la crise actuelle et
essayer de proposer les canaux à travers
lesquels elle s’est déclenchée, puis s’est
propagée, il sera intéressant de synthétiser
les mécanismes d’émergence des crises
antérieures etessayer de vérifier s’il existe
un lien entre elles et si la crise actuelle
s’inscrit dans la continuité des trois autres
crises.
Les académiciens ont essayé d’apporter
des réponses aux différentes interrogations
suscitées par la crise : les causes sont de
nature structurelle ou émanent de
l’irrationalité des marchés ? Comment les
spéculateurs réagissent-ils et coordonnentils? Peut-onprévenir la crise? Comment
peut-on résister et contenir la crise ?
Krugman (1979) a tenté d’expliquer la
première génération de crise (la crise de
dettes), survenue dans les pays de
l’Amérique latine au cours des années
quatre vingt. Il avance que cette crise a

une origine “ fondamentale ” et non
irrationnelle. L’incompatibilité entre une politique de déficits persistants de balance despaiements et un niveau élevé du taux
d’inflation interne avec les changes fixes en
constitue la source principale.
La deuxième génération de crise est autoréalisatrice (Obsfeld 1986). Contrairement à
la première, elle ne suppose pas l’existence
préalable d’un dysfonctionnement macroéconomique. « Le caractère auto-réalisateur de la
spéculation provient d’un lien de circularité
entre lesanticipations du marché et la
politique des autorités monétaires.», D.
Plihon (1999), «Les Taux de Change», La
Découverte. Ces modèles introduisent de
nouveaux fondamentaux appelés fondamentaux élargis comme le taux de chômage et le
canal de crédit (Aglietta, 2001)
Après les crises de première et de deuxième
génération, nous avons assisté à une combinaison de crise bancaire et de change (unecrise jumelle). Ce cumul de crises porteur
d’un risque de système, est le résultat des
engagements croisés dans un environnement
d’instabilité financière mondiale (la crise
asiatique 1997). Le coût de cette crise en
termes de production est largement plus
élevé que dans le cas des crises bancaire et
de change. Le tableau ci-dessous nous
indique que la reprise économique est
beaucoup pluslente dans le cas d’une crise
jumelle que dans le cas des autres crises. En
effet, Pour ce type de crise, le taux de
croissance passe de 4.9% à l’instant t-1 (une

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Retrouvez les bulletins de l'OPEE sur : http://opee.u-strasbg.fr...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Crise économique
  • La crise économique
  • Crise économique
  • La crise économique
  • La crise économique
  • Crise économique
  • crise économique
  • Crise économique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !