Critique de la raison pure kant

Pages: 40 (9824 mots) Publié le: 6 janvier 2011
I. Connaissance a priori et connaissance empirique
Page 2/9
1. Première section
L'expérience, ou ce qui est empirique: le sensible, ce qui nous est donné par la sensation (par les cinq sens, les sens externes), mais aussi par le sentiment intérieur (le sens interne, la conscience). A posteriori: ce qui est connu de façon empirique, qui ne peut être connu que si l'on se réfère à l'expérience.D'une proposition a posteriori, on ne peut savoir si elle est vraie ou fausse que par recours à l'expérience, qu'en vérifiant les faits. Exemple: ce mur est blanc. Il faut le voir pour le savoir.
Dans la première phrase, le "ne" est explétif, ce n'est pas une négation. Que toute connaissance commence avec l'expérience, voilà une concession à l'adresse des empiristes comme Hume. Cependant, celane signifie pas que toute connaissance soit purement empirique, que toute connaissance se réduise à l'expérience. Hume, à la suite de Locke, pense qu'à la naissance, notre esprit est comme une tablette de cire vierge, où l'on n'a encore inscrit aucun caractère. C'est seulement lorsque des sensations viennent s'imprimer dans l'esprit que la connaissance commence. Toutes nos connaissances ne sontque des impressions issues des sens. Le reste n'est que fiction. Pour Hume, la métaphysique ne saurait donc être une science. C'est justement ce qui sera en question dans la Critique de la raison pure.
Le contraire d'empirique ou a posteriori, c'est a priori (on trouve déjà ce terme chez Hume). D'une proposition a priori, on peut savoir si elle est vraie ou fausse sans consulter l'expérience.C'est une proposition que l'on peut penser les yeux fermés et les oreilles bouchées. Exemple: un cercle carré, c'est absurde: pas besoin de savoir de quel cercle il s'agit.
Ces notions définies, on peut formuler la question posée par Kant dans la première page de l'introduction. Il esquisse ce qui est la thèse centrale du kantisme. Il la présente comme une simple hypothèse ("il se pourrait bienque...") parce qu'il ne l'a pas encore démontrée. La démonstration, c'est la Critique de la raison pure. Cette thèse est la suivante: dans toute connaissance empirique, il y a des éléments qui ne doivent rien à l'expérience, des éléments a priori. Toute connaissance empirique est en fait un composé de ce que nous livre notre sensibilité, et de ce que nous y ajoutons nous-mêmes. En fait, l'expériencen'est jamais pure, mais toujours ordonnée et organisée par des éléments (un élément, au sens chimique: l'élémentaire, ce qui est simple et entre dans la composition du complexe) a priori. C'est-à-dire: nous ne percevons pas le réel tel qu'il est, mais tel que nous le pensons. Ce que nous ajoutons, ce qu'il y a d'a priori dans toute expérience: des concepts, mais aussi des intuitions. Définissonsconcept et intuition. Deux facultés sont à l'œuvre dans la connaissance: la sensibilité et l'entendement.
La sensibilité est cette faculté qui nous permet de recevoir des impressions de la réalité. Elle produit des intuitions, par lesquelles des objets singuliers nous sont connus. L'intuition, donc, est définie par la singularité de son objet. Par la vision, je n'ai pas l'intuition de l'Hommeen général, mais de Untel ou Untel. Par le sentiment intérieur, j'ai conscience de cet être singulier: moi-même. Jusque-là, Kant est fidèle à la tradition aristotélicienne: "Seule la perception sensible nous permet de saisir le particulier" (Aristote, Seconds analytiques).
L'entendement est la faculté de produire des concepts, qui se définissent par leur généralité. Par l'entendement, je peuxconcevoir l'idée d'homme, idée générale et abstraite. Le concept n'est pas forcément a priori: beaucoup de concepts sont formés à partir de l'expérience. Nous ne pourrions pas définir le concept d'homme sans avoir comparé plusieurs hommes. L'intuition, par nature, semble être forcément a priori. Mais n'oublions pas que l'essence de l'intuition, c'est la singularité de son objet, non son caractère...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Kant, critique de la raison pure
  • Kant, critique de la raison pure : « la raison »
  • Explication critique de la raison pure kant
  • Résumé de Critique de la Raison pure, Kant.
  • Kant commentaire Critique de la raison pure
  • Commentaire critique raison pure (kant)
  • Commentaire kant, critique de la raison pure, ii.
  • Kant, critique de la raison pure, commentaire de l’analytique transcendantale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !