Cuisine moléculaire

4467 mots 18 pages
Introduction

De puis tout temps, l’homme ne cesse de faire des progrès scientifiques afin d’améliorer leurs mode de vie. Il y a une vingtaine d’années, ces progrès sont arrivés dans nos assiettes : la cuisine moléculaire ! Mais cette innovation est-elle une véritable avancée scientifique ou une continuité de la cuisine traditionnelle ? Nous verrons tout d’abord qu’est ce qu’est la cuisine moléculaire en détail, avant de nous intéresser aux différents procédés de cette cuisine. Et enfin nous observerons les avantages et les inconvénients sur notre vie de tous les jours.

I) Entrée : Qu’est ce que la cuisine moléculaire ?

La gastronomie moléculaire est la science des transformations culinaires. Son contenu est défini et popularisé par Hervé This et Nicholas Kurti à partir des années 1985. Une des premières motivations de la cuisine moléculaire est de comprendre la cuisine pour mieux la maîtriser.
Dans cette partie, nous verrons tout d’abord l’histoire de la cuisine moléculaire puis sa définition et enfin ses techniques et objectifs.

1) Les précepteurs.

La cuisine moléculaire ne s’est pas créée en un jour. L’égyptien Amonbofis s’est intéressé à certaines transformations de la nourriture, dès le IIIème siècle après J.C. Ses recherches sont ensuite approfondies au XXème siècle par Edouard de Pomiane.
Néanmoins, la gastronomie moléculaire est le fruit de la rencontre entre Nicholas Kurti et Hervé This en 1985. Le premier est un physicien anglais qui s’intéresse à la cuisine depuis de nombreuses années, mais qui a également travaillé sur la bombe atomique et sur le microkelvin. Le second est un physico chimiste français, qui de nos jours encore travail principalement sur la cuisine et gastronomie moléculaire.
Le terme de gastronomie moléculaire est abordé pour la première fois en 1992 à une réunion en Sicile et adopté en 1998 à la mort de Nicholas Kurti.

En haut à gauche : Nicholas Kurti, à droite : Hervé This, en bas à gauche :

en relation

  • Cuisine moléculaire
    1957 mots | 8 pages
  • La cuisine moléculaire
    1789 mots | 8 pages
  • La cuisine moléculaire
    8484 mots | 34 pages
  • Cuisine moléculaire
    1037 mots | 5 pages
  • La cuisine moleculaire
    603 mots | 3 pages
  • Cuisine moléculaire
    659 mots | 3 pages
  • La cuisine moléculaire
    1518 mots | 7 pages
  • cuisine moléculaire
    8809 mots | 36 pages
  • La cuisine moléculaire
    3990 mots | 16 pages
  • cuisine moléculaire
    786 mots | 4 pages