Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

Pages: 7 (1642 mots) Publié le: 12 mai 2011
Désirer c’est tendre vers un objet que l’on se représente comme source possible de satisfaction. Mais le désir est dans bien des cas une source de souffrance. La souffrance signifie éprouvé douloureusement. Je désire ce que je n’ai pas : quelque chose me manque et j’en souffre, cela entraîne frustration et déception. La souffrance est alors l'épreuve inévitable de celui qui éprouve un désir. Lemot « nécessairement » voudrait dire que désirer est forcément synonyme de souffrance. Cependant, tous les désirs nous font-il autant souffrir ? N'existe t’il aucun désir exempt de souffrance ?

Dans ce cas, désirer, est-ce nécessairement souffrir ? Je peux souffrir que mon désir d'amour soit déçu mais si je désire un simple verre d'eau, en quoi cela est-il une souffrance ? Quelle est alors, larelation exacte entre le désir et la souffrance ?

Pour commencer, un désir est toujours propre à l’individu qui l’éprouve. Le désir est totalement différent d’une personne à une autre, et même d’une civilisation à une autre. Le désir est donc en grande partie subjectif. Un même objet, comme par exemple un livre, n’entraînera pas la même réaction chez les différents clients potentiels selon leurpersonnalité et leur vécu. Le désir nous est personnel, et chaque personne a ses propres désirs, il est rare que deux individus désirent exactement les mêmes choses. Le désir peut aussi apparaître secrètement, on parle alors de fantasme.

Mais dans le désir réside un fait : il a le pouvoir d’entraîner les pires souffrances. En effet, le désir peut entraîner de nombreux types de souffrances. Toutd’abord, le désir peut entraîner une restriction de liberté intérieure, comme Epictète l’a dit : « Ce n’est pas par la satisfaction des désirs que s’obtient la liberté, mais par la destruction du désir. ». Par cette citation, nous voyons que désirer peut nous mener à être prisonnier de nos désirs. Je ne cherche plus qu’à satisfaire mes désirs ce qui m’enferme dans une bulle me coupant de laréalité : un désir inassouvi peut alors entraîner des déchirements intérieurs, qui peuvent nous pousser à des actes désespérés tels que le meurtre passionnel ou le suicide. Le désir est lui-même souvent le fruit d’une souffrance propre à l’individu et ces souffrances prennent autant d’ampleur que le désir était grand…

Ensuite, une autre souffrance dû au désir est le manque : je désire un objetlorsque je n’ai pas cet objet, j’ai donc un sentiment de vide. Ce sentiment entraîne des frustrations et donc une souffrance. Mais, viennent aussi le stress, l’inquiétude, même la peur parfois. La peur de la déception car derrière tout désir, se cache la possibilité d’être déçu. Je peux désirer faire un voyage en Australie, si ce voyage ne se fait pas je risque une déception. Certes ce désir n’est qu’àune petite échelle mais par exemple le désir amoureux peut entraîner de trop grandes déception qui peuvent même aller jusqu’à briser de l’intérieur un individu.

Désirer montre que nous ne sommes pas satisfait à part entière, nous souffrons d’une comparaison négative entre notre vie et un idéal.

Puis, il y a « l’attente » : avec nos plaisirs, nous oublions de profiter de l’instant présent etnous ne pensons qu’à nous projeter dans le futur en attendant les futurs plaisirs qui nous arriveront. Au bout d’un certain temps cela provoquera indéniablement des frustrations. Par exemple, beaucoup de personnes ayant atteint un certain âge ont le sentiment d’avoir laissé s’échapper leur jeunesse.

De plus, le désir peut créer chez l’individu une dépendance, Descartes parle de « maîtrises deses désirs », selon lui il faut changer nos désirs plutôt que l’ordre du monde, afin de ne désirer que ce que nous savons pouvoir obtenir par nous-mêmes. Car être dépendant de ce que l’on désire entraîne de grandes douleurs, et lorsqu’un individu est accro cela fait mal mais parfois cela fait encore plus mal de décrocher de cette addiction.

Aussi, le désir est source de souffrance parce qu'il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • désirer est ce nécessairement souffrir
  • Désirer est ce nécessairement souffrir?
  • « Désirer est-ce nécessairement souffrir ? »
  • Désirer est ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?
  • Désirer est-ce nécessairement souffrir
  • Philosophie: Desirer, est-ce necessairement souffrir?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !