Développement de modèle QSPR pour la prédiction des propriétés physique des quelques composés odorants

Pages: 64 (15940 mots) Publié le: 4 janvier 2015
UNIVERSITE KASDI MARBAH OUARGLA
Faculté des Sciences et de la Technologie et Science de la matière
Département de science de matière

Mémoire
MASTER ACADEMIQUE
Domaine Sciences de matière
Filière Chimie
Spécialité chimie appliqué
Présenté Par : REGADI Dahmane
Thème

Développement de modèle QSPR pour la
prédiction des propriétés physique des quelques
composés odorants
Devant lejury :
Ms: RAHMANI Zehour

Maître Assistant (A) UKMO

Présidente

Ms: MEKADAM Khadra

Maître Assistant (A) UKMO

Examinatrice

Mr: KORICHI Mourad

Maître de conférence UKMO

Encadreur

Ms: TEKHA Mebarka

Maître Assistant (B) UKMO

Invité

Année Universitaire : 2012 /2013

CHAPITRE I
Généralités sur l'odeur

Chapitre I

généralités sur l'odeur

I-1- Introduction :Jusqu‘à la montée en puissance de la chimie organique à la fin du XIXe siècle, les
parfums sont composés principalement à partir de produits d’origine végétale auxquels
s’ajoutent quelques composants d’origine animale comme le musc ou l’ambre gris. Le
traitement des plantes fournit des hydrolats (eau de rose, eau de fleur d’oranger…), des huiles
essentielles et des alcoolats (alcoolat deromarin). Il existe aussi depuis très longtemps des
compositions parfumées, faites de substances solides. Ainsi, l’encens, qui est probablement
l’un des plus anciens parfums connus, utilise la technique de la combustion pour produire les
substances odorantes. De même, la myrrhe, qui servait à la momification en Egypte, était
utilisée dans la composition des parfums.

I-2- Définition d’uneodeur :
Une odeur est une émanation transmise par un l’air et perçue par l’appareil olfactif. Les
récepteurs olfactifs sont situés dans les fosses nasales et sont reliés au cerveau par le nerf
olfactif. Il existe sept odeurs primaires qui correspondent aux sept types de récepteurs
sensoriels situés sur les cils des cellules olfactives. Des substances ayant des odeurs
semblables ont des moléculesde forme similaire. La forme d’une molécule détermine la
nature de son odeur. Ces molécules se fixent sur les récepteurs. Une même molécule peut se
fixer sur plusieurs sites si elle possède la " clé " de récepteurs différents. Ce phénomène est le
début d’une série d’événements : transmission de l’influx par le nerf olfactif et perception
d’une odeur par le cerveau [1].
On peut distinguersept odeurs de base : Camphrée, musquée, florale, mentholée,
éthérée, piquante, putride.

I-3- l'olfaction:
Les molécules odorantes doivent être volatiles pour pouvoir atteindre l’épithélium
olfactif mais elles doivent également être hydrosolubles pour pouvoir atteindre les récepteurs
des cils qui baignent dans le mucus, Après la pénétration dans les fosses nasales, les
molécules odorantesse dispersent dans le mucus (fine couche de glaire recouvrant la
muqueuse des fosses nasales), puis vont se fixer sur les récepteurs des cils (Figure I-1). Cela
déclenche une stimulation nerveuse puis un message qui sera transmis par l'intermédiaire des
voies nerveuses olfactives jusqu'au cerveau, au niveau des lobes temporaux.

2

Chapitre I

généralités sur l'odeur

Figure I-1:représentation le nez (HARLE, 2009)

I-4- Mécanismes de l'olfaction:
L’olfaction mettant en jeu à la fois des mécanismes physico-chimiques (interaction des
molécules odorantes avec les neurorécepteurs situés dans la muqueuse olfactive),
physiologiques (codage et transport de l’information) et psychologique (interprétation),
l’appréciation de cette sensation présente souvent une variabilitéimportante. La notion
d’odeur est donc particulièrement subjective et il est délicat de caractériser de manière fiable
une nuisance olfactive. De plus, on perçoit souvent des mélanges de composés odorants, ce
qui complique l’étude car des phénomènes de synergie ou d’inhibition sont mis en jeu
[Thomas-Danguin, 1997]. Il n’existe donc pas de corrélation entre la grandeur de la sensation
et les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • propriet physiques du sol
  • Propriétés physiques du bois
  • Propriété chimique et physique du fer.
  • Constantes physiques de composés organiques
  • Droit de ma propriété industrielle. dessins et modeles
  • Les limites du modèle actuel de développement
  • Indonésie : quel modèle de développement ?
  • Modèles de développement asiatiques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !