de la suzeraineté à la souveraineté

Pages: 5 (1010 mots) Publié le: 5 janvier 2015
DE SUZERAINETÉ A SOUVERAINETÉ

I. La conquête de la suzeraineté
A. La soumission féodale du domaine royal
B. La soumission féodale des princes territoriaux
C. Le roi au sommet de la pyramide féodo-vassalique
D. L'indépendance du roi par rapport à cette organisation.

II. De la suzeraineté à la souveraineté

A. Des vassaux aux sujets
B. L’indépendance royale.


PLAN LACROTTEI La suzeraineté prémisse de la souveraineté

A le roi au sommet de la pyramide féo-vas
Si le roi est placé au sommet de la pyramide, il faut qu’il arrive tout de même à s’y maintenir. Il ne faut pas que le roi se trouve en situation d’être un vassal, ni qu’un vassal menace la position de roi. Il doit donc travailler en permanence pour assurer sa place. Cela se traduira par le fait quedans tout hommage, dans tout contrat féodo-vassalique, on va avoir une réserve de fidélité en faveur du roi. Le contrat féodo-vassalique implique une obéissance du vassal envers le seigneur, notamment au niveau militaire. La réserve de fidélité implique que le vassal doit obéir au seigneur sauf si celui-ci combat contre le roi. Le vassal doit être fidèle envers le seigneur, mais au-delà de cela, levassal doit être fidèle envers le roi. C’est ce qui fait que les principaux seigneurs éviteront toujours de s’en prendre au roi.
On dépasse déjà la suzeraineté, qui est la conséquence d’un système contractuel. Dès lors qu’on dit que même le plus petit vassal ne peut pas s’en prendre au roi, c’est plus que du contrat. On est en train de passer de la suzeraineté, lien contractuel, à lasouveraineté, lien d’autorité.

B le roi satellite de la pyramide féo-vass
Ce qui peut se passer, c’est que le roi se retrouve en situation d’être vassal. C’est possible parce qu’un grand vassal meurt sans enfant et décide de donner ses biens au roi. Puisqu’il récupère ces terres, le roi se retrouve en position de vassalité avec un seigneur. Face à cette situation, les légistes entourant le roi vontélaborer des solutions. Suger s’est retrouvé en position de devenir suzerain du roi. Il a déclaré que le roi n’a pas à lui prêter hommage parce qu’il n’est pas dans la pyramide féodo-vassalique.
Le problème est que si ça marche avec Suger, ça ne marche pas avec tout le monde. Si le roi récupère un fief, le seigneur ne pourra pas bénéficier de l’hommage du roi et va perdre l’usage du fief. Uneautre solution va être élaborée. Le roi qui récupère un fief ne doit pas d’obligation vassalique envers le seigneur, mais va le dédommager pour la perte du fief. Cela permet de dire que le roi a une situation tout à fait exceptionnelle, qui sort du droit commun. Il ne peut pas être intégré dans le système féodo-vassalique puisqu’il est au sommet. Il est indépendant à l’intérieur de son royaume.
Entournant la féodalité à son avantage, le roi a pu reconstruire son autorité au sein du royaume.

II La souveraineté : évolution de la suzeraineté
Vis-à-vis des puissances extérieures au royaume, le roi devait se débarrasser de deux concurrents : l’empereur germain et le pape.

A Émancipation à l'empire
L’empire carolingien est réapparu avec Othon, et les empereurs vont prendre de plus enplus de puissance. L’Empire s’étend du Danemark à l’Italie, du Rhône à la Hongrie. Avec la redécouverte du roi romain, les empereurs vont se dire qu’ils sont plus que de simples rois. Ils vont considérer qu’ils sont supérieurs aux rois, et Frédéric Barberousse, dans la deuxième moitié du XIIe, va se servir du droit romain pour estimer que son titre d’empereur lui donne une dominationuniverselle. Il va attendre des rois l’obéissance.
Le roi de France va se battre pour obtenir son indépendance. En 1214 aura lieu la bataille de Bouvines, qui opposera Philippe Auguste et Otton (X ?). Jamais plus par la suite l’empereur germain ne s’en prendra militairement à la France. Il a été incapable de soumettre le roi de France. En 1250 meurt le dernier grand empereur du Moyen-Âge, Frédéric II...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • De la suzeraineté à la souveraineté
  • Souveraineté et suzeraineté
  • La souveraineté à la veille de la révolution
  • Le transfert de la souveraineté du roi à la nation.
  • Le constituant de 1958 a-t-il consacré la théorie de la souveraineté nationale ou de la souveraineté populaire ?
  • Dissertation : l’exercice de la souveraineté est-il conforme à l’idéal démocratique ?
  • L'exercice de la souveraineté est il conforme à l'idéal démocratique ?
  • La constitution de 1958 a mis fin à la souveraineté de la loi.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !