Depression sujet agé institution

Pages: 14 (3393 mots) Publié le: 25 avril 2012
Résumé :

Ce projet de recherche traite du travail de deuil que doivent opérer les personnes âgées entrant en institution et de la souffrance des multiples pertes auxquelles il est confronté. Comme tout travail de deuil, il comporte une phase essentiellement dépressive. Nus verrons au travers de cette recherche que cette phase ne peut être dépassée en institution ce qui expliquerait peut êtrele nombre important de sujets âgées « dépressifs ».

Voici donc mon hypothèse : le nombre important de sujets âgés dépressifs en institution s’expliquerait par l’impossibilité de terminer le travail de deuil des pertes auxquelles il est confronté a son entrée.

Il existerait donc un lien entre dépression du sujet âgé en institution et le travail de deuil sur ces différentes pertes.I. Quelques notions sur le sujet âgé

Le vieillissement entraine un certains nombres de modifications, quelles soient physiques, sociales, psychologiques, cognitives ; En effet le sujet vieillissant voit son corps qui change et s’atrophie, son cercle amical s’amoindrit, les échanges sociaux se raréfient, il se déplace de moins en moins, connait parfois l’isolement qui s’organise a travers laperte d’un conjoint ou des proches.il est donc déjà confronté a de nombreuses pertes et « les capacités et opportunités de réinvestissements d’objet propres a l’âgé sont moindre qu’un sujet plus jeune (F.Rexand-Galais,2003). D’autant plus lorsque celui-ci ne vit plus à son domicile, faute de ne pouvoir « s’assumer seul ». Nous nous intéresserons ici, au sujet âgé n’ayant pas de maladie mentaleni d’handicap physique.




I.LA SOUFFRANCE DES SEPARATIONS


1.1définitions du deuil et du travail de deuil

Pourquoi donc définir le deuil ? Communément, le deuil est relatif à la perte d’un être cher et provocateur de profondes souffrances. Or ici les pertes évoquées ne sont pas humaines ; Alors peut on parler de deuil et par la même d’un travail de deuil ? Pour la théoriepsychanalytique oui. Freud dans deuil et Mélancolie (1917) nous livre ainsi sa définition du deuil : « le deuil est régulièrement la réaction a la perte d’une personne aimée ou d’une abstraction venue a sa place, comme la patrie, la liberté, un ideal, etc. »Le deuil n’est donc pas avoir seulement du coté de la perte d’un être humain. Dans l’ouvrage, « figure de la dépression »p.169, les auteurs endonnent une définition similaire : « le deuil élargi s’étend a toute perte d’objet interne, à toutes pertes d’illusion ou de positions acquises. C’st le cas lorsqu’il s’agit d’une séparation, de la perte ou de la rupture d’une relation amoureuse, sans qu’il soit question de la mort réelle de l’objet » Freud et ces auteurs ici nous disent deux choses : premièrement que la perte est la perte d’un objetinterne, suppose un objet introjecté au Moi et deuxièmement Quelque soit l’objet « perdu » du moment qu’il est investi libidinalement, et donc représente un objet d’amour, on peut parler de deuil. Ainsi perdre sa maison et par la même son intimité, son indépendance, ou encore son identité sociale nécessite un travail de deuil. L’entrée en institution engage le sujet dans ce processus. Il convientdonc de définir ce qu’est l’introjection et le travail de deuil avant de développer ces différentes pertes.
L’introjection est en lien direct avec la notion de deuil. L‘objet perdu va être introjecté. A 18, de l’ouvrage «  «  nous en livre le lien : « l’introjection consiste à faire entrer en soi, à s’approprier, a intérioriser l’objet extérieur et indépendant. Elle permet de lutter, sedéfendre d’une manière fantasmatique, contre la perte d’objet et de réparer le préjudice subi. Ainsi le sujet nourrit l’illusion que l’objet est lui, est une parti de lui » L’introjection est donc comme un moyen de défense pour ne pas souffrir de la perte d’objet, objet auquel le sujet s’est identifié. L’introjection des objets « plaisants »perdus donc investit libéralement est inévitable.

Nombre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire des institutions moyen age, droit
  • Cour d'histoire des institutions du moyen
  • Histoire du droit des institutions
  • Sujet de reflexion: L'adolescence est-il le plus bel âge de la vie?
  • Depression
  • la dépression
  • La dépression
  • Dépression

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !