Des taux d’intérêt faibles sont-ils une condition de la croissance économique ?

Pages: 5 (1163 mots) Publié le: 13 avril 2011
La croissance économique, c’est l’augmentation de la production ; elle est mesurée à l’aide du produit intérieur brut (PIB) en volume. Les taux d’intérêt correspondent au prix du capital qui détermine les intérêts versés par les l’emprunteur. Mais des taux d’intérêt faibles son-ils une condition de la croissance économique ? Pour répondre à cette question, nous verrons dans un premier temps quedes taux d’intérêt faibles sont bien une condition de la croissance économique dans la mesure où ils stimulent l’investissement qui stimule la croissance économique. Dans un second temps, nous exposerons pourquoi de faibles taux d’intérêt ne sont pas une condition suffisante de la croissance économique.

Des taux d’intérêt faibles peuvent être une condition de la croissance économique. En effet,de faibles taux d’intérêt limitent le coût du crédit, ce qui entraîne une hausse de la consommation à crédit, et donc une accélération de la demande. Or, d’après le principe d’accélération, une accélération de la demande engendre une croissance encore plus forte de l’investissement. En outre, comme l’indique le document 4, de faibles taux d’intérêt améliorent la profitabilité de l’entreprise. Eneffet, pour que l’entreprise accepte d’investir, il faut que le rendement des capitaux investis soit supérieur au rendement des capitaux prêtés. Autrement dit, pour que l’entreprise investisse, il faut que le taux d’intérêt réel soit inférieur à la rentabilité financière. Avec de faibles taux d’intérêt, l’investissement a plus de chances de rapporter plus que les placements ; si c’est le cas, laprofitabilité est positive et l’entreprise investit. En définitive, la relance de l’investissement passe par la conduite d’une politique monétaire expansionniste. Une politique monétaire expansionniste consiste en une injection de la Banque de France de monnaie centrale sur le marché monétaire, qui diminue les taux d’intérêt. Comme les banques commerciales répercutent cette diminution sur leursclients, le coût du crédit diminue. Par conséquent, l’investissement et la consommation à crédit augmentent, donc la demande globale augmente aussi. Cette augmentation de la demande engendre une augmentation de la production, autrement dit, de la croissance économique.

Par ailleurs, une hausse de l’investissement stimule la croissance économique : l’investissement améliore la compétitivité del’offre. En effet, le progrès technique est croissant dans le temps, car la science progresse tous les jours. Par conséquent, lorsqu’une entreprise investit, les nouvelles machines achetées sont davantage performantes que les anciennes puisqu’elles intègrent des nouveautés technologiques : l’investissement véhicule donc le progrès technique. En définitive, si l’investissement national n’est passuffisant, cela entraîne un vieillissement de l’appareil productif et donc une dégradation de la compétitivité du pays. En outre, une hausse de l’investissement donne naissance à plusieurs vagues de revenus qui provoquent au final une hausse encore plus forte du PIB. En effet, le multiplicateur d’investissement permet, grâce a un investissement public, une hausse du PIB, qui se traduit par une haussedes revenus, donc une hausse de la consommation, qui augmente le PIB. Ce processus montre qu’une simple hausse de l’investissement engendre une forte variation du PIB.

Une hausse de l’investissement stimule donc la croissance économique, or de faibles taux d’intérêt stimule l’investissement. On peut en conclure que de faibles taux d’intérêt permettent bien la croissance économique. Mais cetteaffirmation est-elle toujours vraie ? Pour le savoir, nous verrons tout d’abord que les données statistiques sont parfois troublantes. Ensuite, nous chercherons à connaître les conséquences négatives des taux d’intérêt faibles. Enfin, nous verrons que l’effet multiplicateur est parfois limité.

Le document 6 montre, contrairement au document 1, qu’il existe une corrélation positive entre le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Des taux d'intérêts faibles sont-ils une condition de la croissance économique ?
  • Des taux d'interets faibles sont ils une condition de la croissance economique
  • Des taux d’intérêt faibles sont-ils une condition de la croissance économique ?
  • Des taux d’intérêt faible sont-ils une condition de la croissance économique ?
  • Un taux d'intéret plus faible est-il une condition à la croissance?
  • Des taux d'interêt faibles sont-ils une codition de la croissance economique
  • Taux d'interet et croissance économique
  • Taux d'interet et croissance economique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !