Les crises

1368 mots 6 pages
1)
La croissance économique, est un processus quantitatif se traduisant par l’augmentation, au cours d’une longue période, d’un indicateur representatif de la production de richesses d’un pays. Cet indicateur est le plus souvent le PIB (Produit Intérieur Brut) ou le PNB (Produit National Brut).
Le rythme de la croissance économique depend de la qualité intrinsèque de plusieurs facteurs de production (travail, capital). Le travail, est une activité humaine dont le but est de contribuer à la production de biens et de services, alors que le capital technique est un facteur de production qui se décompose en capital fixe et en capital circulant. L’acquisition de capital fixe s’appelle l’investissement.
La croissance économique peut-être à la fois extensive et intensive. L’efficience de la combinaison productive résulte pour partie de son environnement, favorisant la croissance; il en est de même d’un context culturel propice à l’innovation et aux nouvelles technologies.
Le rythme de la croissance économique dépend également de l’évolution de la demande. Si la croissance est la conséquence de l’augmentation de la demande, celle-ci dépend en retour de la croissance. Par exemple, la croissance peut générer des économies d’echelle: les coûts unitaires diminuent au fur et à mesre que le PIB augmente.

2)
Les fluctuations désignent les variations des grandeurs économiques tels que la production et l’emploi.
Schumpeter considère que la recherche du profit est au coeur de la croissance. La recherche du profit est donc le moteur du progrès technique, qui lui même est le moteur de la croissance.
C’est l’irrégularité du progrès technique et les variations de la quantité de monnaie qui expliquent les irrégularités de la croissance. Des périodes à fort progrès technique succèdent à des périodes à faible progrès technique. Ces périodes sont appelées des cycles; le cycle est donc une fluctuation qui revient avec une certaine régularité. Chaque cycle est composé d’une

en relation

  • Crises
    417 mots | 2 pages
  • cris
    4413 mots | 18 pages
  • Les crises
    257 mots | 2 pages
  • Les crises
    1851 mots | 8 pages
  • Crises
    501 mots | 3 pages
  • crises
    4704 mots | 19 pages
  • Crisse
    4164 mots | 17 pages
  • Crises
    528 mots | 3 pages
  • Les crises
    73163 mots | 293 pages
  • Les crises
    2642 mots | 11 pages