Deuil

Pages: 5 (1130 mots) Publié le: 29 août 2012
disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues
par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteurs.
Question mise à jour juillet 2009
www.laconferencehippocrate.com
I N S T I T U T L A CON F É R E N C E H I P POC RAT E
Deuil normal et pathologique


Le deuil constitue l’expérience de la mort d’autrui, en particulier la perte liée au décès d’un
êtreproche. La notion de deuil comprend notamment la réaction psychologique face à cette
perte et l’ensemble du processus permettant la réorganisation de la vie psychique, en l’absence
de l’être aimé (travail de deuil). Le processus de deuil est éminemment dépendant de
facteurs individuels mais aussi de normes familiales ou culturelles. Le travail de deuil est
ainsi accompagné par un certainsnombre de comportements ritualisés, d’interdits ou de
coutumes qui favorisent sa résolution, et divergent selon les cultures.
Chez l’enfant, le concept de mort n’est acquis que vers l’age de 8 ans.
En particulier, avant 5 ans, la mort est perçue comme une absence temporaire.
A. Deuil normal
Sa durée est inférieure à un an. On distingue habituellement 3 étapes :
1. La phase initiale de détresseElle suit immédiatement le décès, et est caractérisée par le choc, l’hébétude, la stupéfaction,
l’incrédulité face au décès. Le déni est alors fréquent. Une phase de torpeur pendant laquelle
le sujet vit et agit de façon automatique est souvent observée. Elle est accompagnée de troubles
du sommeil, d’asthénie et d’une perte d’appétit. Cette phase dure de quelques heures à
quelques jours, etlaisse en général peu de souvenirs au patient.
2. La phase centrale de dépression
Elle fait suite à la phase initiale et peut durer de quelques semaines à un an, le plus souvent
inférieure à six mois. Elle associe :
 Une symptomatologie dépressive : tristesse, anhédonie, culpabilité, ralentissement psychomoteur,
manifestations somatiques (insomnie, anorexie). Une ambivalence affective associantun sentiment de colère face au défunt à cette culpabilité n’est pas rare
 Un retrait social, avec désinvestissement des relations sociales et perturbation du fonctionnement
habituel (difficultés professionnelles)
 Une préoccupation pour le défunt, avec idéalisation du défunt, identification à celui-ci.
Deui l s normal et pathologiqu
 Des perceptions sensorielles illusoires, voirpseudo-hallucinatoires (impression de sentir le
défunt, de l’entendre marcher). Elles sont cependant critiquées par le patient.

3. Fin du deuil, phase de résolution.
Cette phase est marquée par l’acceptation de la perte. L’évocation du sujet disparu est alors possible,
sans générer de douleur morale intense. Le fonctionnement psychique se réorganise, permettant
au sujet de retrouver ses activitéshabituelles et d’initier de nouveaux projets ou de
nouvelles relations
Certains auteurs identifient par ailleurs une phase de colère et une phase de marchandage
(négociations, chantages). Ou encore une forme d’exaltation.
Le deuil normal ne requiert pas de prise en charge spécifique.
B. Deuil pathologique
On distingue les deuils compliqués des deuils pathologiques. Le deuil compliqué sedéfinit
comme une altération du travail de deuil, le deuil pathologique comme la survenue de manifestations
d’ordre psychiatrique lors du travail de deuil.
1. Deuil compliqué
La principale complication du deuil est l’absence de deuil. Le deuil compliqué se traduit donc
par un travail de deuil qui ne commence pas, ou ne se poursuit pas et n’atteint donc pas la phase
de résolution.
a. Deuil retardé(deuil absent)
C’est l’absence de deuil. Le patient ne reconnaît pas la réalité de perte, reste dans le déni. Il n’y
a donc pas de manifestations de tristesse, ni d’adaptation à la perte (le patient continue d’impliquer
le défunt dans les activités de la vie quotidienne : préparation du repas pour deux,
achats de cadeaux…).
Parfois, le patient admet la réalité de la perte, sans subir les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le deuil
  • Le deuil
  • Le deuil
  • Le deuil
  • le deuil
  • Le deuil
  • Deuil
  • Le deuil

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !