Devoir et raison pratique

1543 mots 7 pages
C’est tout le mérite de Kant d’avoir voulu le montrer. Que dit en substance la moralité commune ? Que la morale correspond à un ensemble de devoirs auxquels nous sommes tenus de répondre, car ils s'imposent à nous comme des obligations. Nous devons exercer notre raison pratique pour décider en fonction de principes clairs ce que nous devons faire. La raison peut incliner la volonté à se porter vers tel ou tel objet qui soit conforme à ce qu’elle pose comme fin. (texte)

La question est donc : qu’est-ce que la bonne volonté ? Qu’est-ce qu’une volonté morale ? La réponse de Kant est très simple : une volonté qui se détermine par devoir et non pas par intérêt. Dès l’instant où nos motivations sont intéressées, elles sont aussi égoïstes. Elles visent le plaisir, ou elles nous portent à fuir la peine qui résulterait de l’action. Kant appelle mobiles sensibles les motivations intéressées. Les mobiles sensibles sont variables d’un individu à l’autre. Ils forment cependant pour chacun un ensemble de principes pratiques qui orientent l’action. Nos principes pratiques se rangent sous une seule espèce, la recherche d’une satisfaction du désir, recherche qui nourrit les penchants de la sensibilité, recherche qui nous ramène vers nos besoins. Or, comme les besoins et les désirs sont subjectifs, ils s’ensuit qu’ils ne peuvent conduire à des principes objectifs, valides universellement (R).

Nous voyons par là toute l’opposition entre la détermination du devoir que suit la bonne volonté et la détermination par l’intérêt. La bonne volonté doit se déterminer sans recourir à des motivations de la recherche du plaisir. Elle ne doit pas se déterminer par le plaisir ou la peine liée à l’action. L’acte moral doit se situer sur le plan de la recherche d’un bien universel et non d’une satisfaction personnelle. Agir par devoir, c’est agir non pas en prenant en compte ses propres intérêts, mais en voyant à chaque fois ses actes sur un plan universel. Si donc nous nous suivons

en relation

  • Fiche de lecture kant
    4616 mots | 19 pages
  • Critique de la raison pratique - kant
    1449 mots | 6 pages
  • Explication de texte kant
    1816 mots | 8 pages
  • Résumé des fondements de la métaphysiques des moeurs de kant
    2218 mots | 9 pages
  • Kant métaphysique des meurs
    34116 mots | 137 pages
  • Kant-fondements de la metaphysique
    8527 mots | 35 pages
  • Fondements de la métaphysique de kan
    36576 mots | 147 pages
  • fondements de la metaphysique des moeurs
    39429 mots | 158 pages
  • Faire son devoir est ce là toute la morale ?
    2265 mots | 10 pages
  • Bonheur et morale
    5123 mots | 21 pages