Dimensionement d'un reseau de telephonie cellulaire en terme de modulation

20996 mots 84 pages
INTRODUCTION GENERALE

I. Problématique et hypothèse

I.1. Problématique

Plutôt que d’augmenter le débit en se contentant d’additionner les canaux de transmission (ce que fait le GPRS), EDGE change le mode de transport de données sur un canal. Combiné avec le GPRS, EDGE permet donc des débits des données maximaux de 384kbit/s (en utilisant 8 canaux, soit 48bit/s par canal), soit autant que l’UMTS pour les utilisateurs mobiles. Cette limite autorise largement les applications multimédia telles que la transmission de photo, de sons et de la vidéo. Les débits utiles pourraient se situer aux alentours de 120kbit/s.

Toutefois la question qu’on se pose est celle de savoir si EDGE fonctionne t il en mode paquet pour la transmission des données, avec une connexion permanente au réseau Internet ?

I.2. Hypothèse

Dans ce travail, nous allons essayer de comprendre comment la technologie EDGE peut -être rapidement mise en phase dans un réseau GSM/ GPRS par une nouvelle technique de modulation et un nouveau schéma de codage.

II. Choix et intérêt du sujet

Le choix et l’intérêt porté à ce travail est double. Premièrement c’est le fait que le fonctionnement de base d’un réseau EDGE est très proche d’un réseau GPRS. EDGE utilise une technologie légèrement différente du GPRS appelée 8 PSK (modulation par déplacement de 8 phases). Deuxièmement EDGE n’a pas d’effet négatif sur les applications et les interfaces basées sur la commutation des circuits ou sur la commutation des paquets.

III. Méthodes et techniques utilisées

III.1. Méthodes utilisées

Pour mieux appréhender l’objet de notre étude, il nous a paru nécessaire de recourir à deux méthodes :

- la méthode fonctionnelle : elle nous a aidés à interpréter les principes fonctionnels de la norme EDGE en nous situant dans le temps afin de reconstituer ses origines, et découvrir ainsi ses effets dans un réseau PLMN pour mieux appréhender,

en relation