Diplomatie de crise

999 mots 4 pages
Article 7 : La Diplomatie de crise

Source : CEREMS

La diplomatie est depuis quelques décennies l’objet de recherches et de travaux universitaires variés de grande qualité. De Roger Fisher et William Ury à nos jours, la théorie de la négociation a fait des progrès importants et s’est adaptée au nouveau contexte international de la fin de la Guerre froide.

Les théories de négociation axées sur le jeu bipolaire international et centrées sur la logique des blocs ont été remplacées par d’autres thèses portant sur la multipolarité croissante des relations internationales ainsi que sur la stratégie (souvent) unilatérale de l’hyperpuissance américaine et les réponses à lui apporter.

La chute du mur de Berlin et l’apparition de nouvelles menaces, loin de « la fin de l’Histoire » de Fukuyama, ont permis à la théorie de la négociation de se diversifier, de s’ancrer plus encore dans la réalité et de développer un ensemble d’analyses qu’elle avait eu tendance à écarter au moment de répondre aux enjeux internationaux qui suivirent immédiatement la seconde guerre mondiale.

Ainsi en est-il de la diplomatie de crise, au moins aussi vieille que les théories du Prince de Machiavel, mais qui n’avait jamais réellement fait l’objet d’études théoriques et empiriques approfondies. Ainsi en est-on amené à se demander ce que l’on désigne réellement sous le vocable de « diplomatie de crise ». S’agit-il des différentes stratégies à mettre en œuvre au moment de négocier en situation de crise ? Ou bien d’un type de négociation à part, avec ses propres règles, tactiques et objectifs ?

Revenons rapidement sur la notion même de diplomatie de crise. Et commençons par les définitions.

La diplomatie tout d’abord, est généralement entendue comme la conduite de négociations entre des personnes, des groupes, ou des nations. C’est également et surtout la mise en œuvre de la politique étrangère par l'intermédiaire des diplomates. Nous retiendrons ici cette deuxième définition.

La

en relation

  • La diplomatie française en crise
    383 mots | 2 pages
  • MEMOIRE FINAL 2
    2174 mots | 9 pages
  • Diplomatie préventive
    7930 mots | 32 pages
  • Cas missiles cuba
    2260 mots | 10 pages
  • relations usa et cuba
    9926 mots | 40 pages
  • Armée et diplomatie eurpoéenne
    1446 mots | 6 pages
  • Le rôle du secrétaire général des nations unies dans le règlement pacifique des différends internationaux
    8036 mots | 33 pages
  • Maroc-afrique
    4978 mots | 20 pages
  • Pourquoi moscou soutient-elle damas
    2423 mots | 10 pages
  • Histoire
    912 mots | 4 pages