dissert roman realiste conte bleu

1313 mots 6 pages
Le roman réaliste se donne pour objectif d’exprimer le plus fidèlement possible la réalité, de peindre le réel sans l’idéaliser. L’auteur raconte souvent la vie d’hommes et femmes dans lesquels le lecteur est censé pouvoir s’identifier. Le conte bleu est lui une histoire d’un style plus populaire, hérité d’une tradition orale, que l’on découvre très tôt dans l’enfance. Il y est souvent question d’histoires extraordinaires, mettant en scène des personnages imaginaires,voire des animaux ou des objets personnifiés. Deux mouvements donc a priori très différents. Paul Valéry prétendait lui “ne pas voir de différence entre un roman réaliste et un conte bleu”.

Nous pouvons donc nous demander si il y a en effet une différence entre ces deux mouvements. Nous verrons que cela dépend de la définition de la différence que nous choisissons.

À première vue, il semble assez naturel de dire que le roman réaliste serait différent du conte bleu, si l’on prend en considération l’acception

générale du mot “différent”, comme ce qui distingue une chose d’une autre.

En effet, le texte du roman réaliste évoque des lieux véritables, des périodes de temps historiques et il met en scène des personnages assez banals, ou du moins que le lecteur peut facilement se représenter. Par exemple, dans la Chartreuse de Parme, on retrouve les véritables paysages d’Italie que l’auteur a réelement visité comme le lac de Côme, Milan. Les personnages pourraient être réels. On apprend plus sur leur psychologie que sur leur physique. Au contraire, le conte bleu introduit des éléments fantastiques, tels que des sauts ou des retours dans le temps, des objets qui prennent vie, des lieux inventés de toute pièce. On peut prendre l’exemple du Petit Poucet où l’on retrouve des lieux comme une cabane de bûcheron dans une forêt et un château d’une taille irréelle. La description physique des personnages devient importante car elles jouent un rôle fondamental, l’un est miniscule comme un pouce, le petit

en relation

  • LE CONTE LITT RAIRE
    4731 mots | 19 pages
  • Gargantua et la poétique de rabelais
    10225 mots | 41 pages
  • Comment
    13719 mots | 55 pages
  • Le roman
    42055 mots | 169 pages
  • James joyce les gens de dublin
    9928 mots | 40 pages
  • 314120 001 C
    7209 mots | 29 pages
  • Paul auster
    9890 mots | 40 pages
  • Debut
    226113 mots | 905 pages
  • Fiche de lecture
    87567 mots | 351 pages
  • 28189_تاريخ الأدب الفرنسي
    87433 mots | 350 pages