dissertrealisme

2309 mots 10 pages
DEVOIR DE FRANÇAIS

Objet d’étude : Le roman au XIXème siècle

Corpus : A) Le Rouge et le Noir, Stendhal (1830) B) La Joie de vivre, Emile Zola (1884) C) Pierre et Jean, Guy de Maupassant (1888)

I- Question sur le corpus :

De quelle façon chacun de ces trois textes crée-t-il un effet de réel ? Quelles sont dans ces trois ouvertures les marques de l’écriture réaliste ?

Le roman réaliste est un récit fictif en prose, d’une certaine longueur et une étude de mœurs et de caractères. Il se veut peindre la réalité de manière fidèle à la réalité, explorer la vie quotidienne et analyser les mécanismes sociaux et économiques qui en font partie. L’auteur privilégie donc les effets qui donnent l’illusion du vrai, comme dans les textes qui composent le corpus : Le Rouge et le Noir de Stendhal publié en 1830, La Joie de vivre écrit par Émile Zola en 1884 et Pierre et Jean de Guy de Maupassant, publié en 1888.
De quelle façon les auteurs créent-ils un effet de réel et quelles sont les marques de l’écriture réaliste ?

Pierre et Jean de Maupassant et Le Rouge et le Noir de Stendhal possèdent de nombreuses caractéristiques qui permettent de les identifier comme des romans réalistes. Tout d’abord, tout les deux sont rythmés par des descriptions très détaillées, notamment des lieux pour représenter tels qu’ils sont le plus fidèlement possible. Stendhal utilise des lieux existants : « Jura » (l.8) de sorte que le lecteur se repère, ainsi que des faits historiques qui permettent d’ancrer le récit : « ses fortifications bâties jadis par les Espagnols » (l.6). De plus, certaines descriptions de scènes peuvent sembler inutiles et inintéressantes dans le récit mais elles renforcent l’effet de réel comme dans l’extrait de Pierre et Jean : « les yeux fixés sur l’eau, et soulevant par moments, d’un mouvement très léger, sa ligne descendue au fond de l’eau » (l.2). Cela permet au lecteur de mieux se représenter la situation.
En outre, une des caractéristiques

en relation