Dissertation : faut-il toujours attendre du marché la réalisation des équilibres ?

1982 mots 8 pages
SUJET : FAUT-IL TOUJOURS ATTENDRE DU MARCHÉ LA RÉALISATION DES ÉQUILIBRES ?

PLAN :

I - L’efficience du marché est contestable

A/ Le marché est-il naturellement équilibré ? B/ Sur des marchés déséquilibrés quels sont les moyens pour revenir à un équilibre ?

II - Est-ce que l’État a les capacités d’influencer sur le long terme les variables macro et microéconomiques ?

A/ L’État peut-il établir des équilibres durables ? B/ L’intervention de l’État est-elle efficiente et rationnelle ?

De nos jours l’on constate facilement que sur des marchés déterminés, comme celui du travail en France, il y a de graves déséquilibres. Ceci provoque un chômage important et une exclusion sociale cruelle. En premier lieu, il convient de distinguer les équilibres généraux et les équilibres partiels. Il y a un équilibre général quand tous les marchés sont en équilibre et, pour qu’il y ait un équilibre sur un marché, il faut que l’offre soit égale à la demande. Le cadre spatio-temporel se limitera à la France et aux États-Unis de 1929 à nos jours. En ce qui concerne l’équilibre des marchés, il y a deux grandes oppositions théoriciennes. Tout d’abord, il y a les keynésiens qui préconisent une intervention de l’État dans l’économie. A l’inverse, les libéraux et les classiques veulent que l’État n’intervienne pas dans l’économie et qu’il exerce seulement les fonctions régaliennes. Selon eux, le marché s’autorégule et s’équilibre automatiquement. Cela renvoie au principe de la main invisible. Toutefois, il est impératif de savoir si le marché est toujours et partout efficient ? Si l’intervention de l’État permet de rétablir des équilibres durables ? Et si l’intervention de l’État est uniquement souhaitable dans certains cas ?

En premier lieu, nous aborderons l’efficience du marché qui peut être contestée et ensuite nous verrons si l’État a les capacités d’influencer, sur le long terme, les variables micro et macro-économiques.

I - L’efficience

en relation

  • Sujet : l’épargne accélère ou déprime –t- elle l’économie ?
    3568 mots | 15 pages
  • Cours économie
    6212 mots | 25 pages
  • Histoire de la pensée économique
    38246 mots | 153 pages
  • Alexou
    16560 mots | 67 pages
  • Economie
    23527 mots | 95 pages
  • COURS HISTOIRE DU TRAVAIL ET DES MONDES DU TRAVAIL 1870
    5637 mots | 23 pages
  • le droit est il une contrainte pour les entreprises
    7616 mots | 31 pages
  • goodwill
    11214 mots | 45 pages
  • Leyens
    9985 mots | 40 pages
  • Exposé
    8097 mots | 33 pages