Dissertation si dieu n’existe pas tout est permis.

1011 mots 5 pages
philosophie : si dieu n’existe pas tout est permis.

Dieu a toujours été considéré comme une instance suprême qui, par sa supériorité, inspirait la peur. Peur de la damnation, peur de la sanction toujours terrible dans la Bible si l’on pense aux sept plaies de l’Egypte. A l’inverse, l'absence d'une autorité suprême, une chose virtuelle, peut faire penser qu'il n'y a plus de règles et donc que « tout est permis » puisqu’il n’y aura plus de sanction et donc plus de peur d’être puni. Cependant l'absence de règles tue le mot permission dans la mesure où la permission est l’opposé de l’interdit. Par l’absence de Dieu garant des règles, l’anarchie peut elle se mettre en place et bouleverser la société ? Nous allons traiter ce sujet en trois parties : pour débuter ,nous verrons si Dieu est un symbole de moralité ensuite si la disparition de la moralité et est due à l'absence de règles et pour finir nous parlerons de l'hypocrisie de la déclaration de la personne ayant dit que « si Dieu n'existe pas tout est permis ».

Pour commencer nous allons nous demander si la religion est un symbole de moralité à travers deux parties en voyant premièrement dieu, l'autorité suprême et ensuite Dieu symbole d’amour. Un bravo qui répond à Erevan
Dieu est considéré comme une autorité suprême on peut le voir grâce à la Bible ou il est énoncé les 10 commandements. Ceux-ci ont été annoncés par Yahvé. C’est pour cela que l'on peut penser qu'il régit le fonctionnement de la planète tout comme il l'a créée. Par son image rassurante, il est l’image du sage de celui qui sait et qu’il faut écouter puisqu’il est le Verbe.
De plus Dieu est amour ; le jardin d’Eden créé pour le bien être de l’homme en témoigne : ce jardin avait pour fonction de répondre à tous les besoins de l’homme sans qu’il ait à travailler, à souffrir. Dieu si l’homme ne faute pas, n’aurait pour mission que de générer du bonheur mais du bonheur sans liberté puisque qu’Adam et Eve subissent leur existence.
Ce même

en relation

  • Suffit-il de vouloir pour être libre ?
    793 mots | 4 pages
  • Si dieux est mort alors tout est permis
    323 mots | 2 pages
  • La liberté intérieure semble inaliénable
    1149 mots | 5 pages
  • Si dieu n'existe pas, tout est permis
    3163 mots | 13 pages
  • L'existentialisme est un humanisme, sartre
    3272 mots | 14 pages
  • hjuhjk
    828 mots | 4 pages
  • Keepschool La V Rit
    5432 mots | 22 pages
  • La foi est-elle l'ennemi de la raison?
    1162 mots | 5 pages
  • Introduction à l'étude de la médecine expérimentale
    3008 mots | 13 pages
  • dissertation loi et la coutume
    4687 mots | 19 pages