doc l ves apprenti sorcier

1063 mots 5 pages
I. Le compositeur Paul Dukas
Paul Dukas est né à Paris en 1865 et meurt à Paris en 1935, à l’âge de 70 ans.
Dès l’âge de 14 ans, il montre de brillantes dispositions musicales mais n’en délaisse pas pour autant des études générales ressentant un grand besoin de se cultiver.
Il suit à 17 ans les cours des grands professeurs du Conservatoire national Supérieur de
Musique de Paris (= CNSM), rue de Rome à Paris (19è).
A 23 ans, il obtient le Prix de Rome, consécration suprême pour un jeune compositeur qui lui permettra de vivre à la Villa Médicis durant une année, et de s’imprégner de la culture italienne.
En 1907, à 42 ans, il est nommé directeur du
Conservatoire Supérieur de Musique de Paris
(= CNSM de Paris), là même où il a suivi son cursus de formation.
C’est à 32 ans qu’il devient célèbre grâce à son œuvre « l’apprenti sorcier » qui, lors de sa première audition le 18 mai 1897, obtient un véritable triomphe. Il dirigeait lui même l’Orchestre de la Société Nationale de musique.
Il n’a pas laissé un grand nombre d’œuvres car il était très exigeant envers lui-même et avec les autres. Lorsqu’une œuvre ne lui convenait pas parfaitement, il en détruisait le manuscrit.
Cela dit, celles qu’il a conservées restent toutes encore très appréciées des mélomanes d’aujourd’hui. Restent donc à son catalogue :
L’ouverture pour Polyeucte (1892)
La symphonie en ut (1896)
L’Apprenti Sorcier (1897)
L’opéra Ariane et Barbe Bleue (6 ans de travail et une première représentation en 1907)
La Péri (1911)

II. L’œuvre : « l’apprenti sorcier »
Paul DUKAS a découvert la ballade « der Zauberlehrling », de Goethe, poète allemand très en vogue au 19ème siècle. Elle l’inspira pour écrire, en 1897, un poème symphonique.

Le poème symphonique de « l’apprenti sorcier » n’a qu’ un seul mouvement, Paul Dukas y décrit merveilleusement l’histoire, en évoquant chaque instant du conte avec un talent inouï qui transporte l’auditeur au milieu du déluge et le place aux premières

en relation