Document: le massacre d’immigrés italiens à aigues-mortes

Pages: 6 (1450 mots) Publié le: 23 novembre 2011
Un document officiel car un rapport du procureur général de Nîmes [nature] Léon Nadal [auteur] au Garde des Sceaux (= ministre de la justice) donc pour une diffusion limitée, voire confidentielle [destinataire] le 24 octobre 1893 [date]

Des émeutes xénophobes se déroulent à Nîmes le 16 et 17 août 1893.
Dès 1850, la France est un pays ouvert à l’immigration du travail car sa faible féconditéne lui permet pas de satisfaire les besoins en main d’œuvre de son industrialisation rapide et de l’exploitation des matières premières, le charbon mais aussi le sel de mer à Aigues-Mortes.
Cette immigration du travail est alors essentiellement européenne : des Belges, des Polonais, mais aussi des Italiens dont il est question dans ce document.
D’autre part les nouveaux pays industrialisésd’Europe de l’Ouest ainsi que les États-Unis sont confrontés à la Grande Dépression de 1873 à 1896 [document étudié date de 1893] qui entraîne du chômage « des ouvriers sans travail, des vagabonds » (ligne 5) et qui met ainsi en concurrence les travailleurs français et immigrés, souvent moins chers, exacerbant ainsi leur « rivalité » (intro).

Place non négligeable occupée par les immigrés dans lavie économique française à laquelle ils participent et donc dans la société française : « de nombreux ouvriers italiens sont employés comme ouvriers dans les marais salants » «  au service de la Compagnie des Salins du Midi » à « Aigues-Mortes ».
Les limites de leur intégration : les travailleurs immigrés italiens ont été victimes d’émeutes xénophobes meurtrières le 17 août 1893 : « une bande detrois cents individus environ, armés de gourdins » qui « chante la Marseillaise » [hymne national  poussée de nationalisme ; hymne aux paroles belliqueuses à l’égard des armées ennemies étrangères qui menacent la patrie, et détournées pour mettre en parallèle armées étrangères et immigrés] attaque les Italiens qu’elle rencontre faisant « 17 morts et 150 blessés »

Les limites du document :- un rapport tardif en date du 24 octobre 1893 pour des faits qui se sont déroulés les 16 et 17 août 1893
- un procureur général qui tend à minimiser les responsabilités de ses services « la gendarmerie est
impuissante à maîtriser les agresseurs, comme sont impuissantes les autorités administrative et judiciaire
qui ont été incapable d’empêcher les meurtres » tout en rendantresponsables :
 les immigrés italiens, pourtant principales victimes, du début des émeutes « [16 août] de nombreux
italiens armés de bâtons (…) vinrent assaillir des ouvriers français inférieurs en nombre » sous
entendu : non seulement ce sont des lâches car ils s’en prennent à plus faibles qu’eux mais en plus ils
n’ont récolté que ce qu’ils ont semé…
 des éléments socialistes marxistes,donc forcément dangereux car partisans de la révolution, au sein
de la bande d’agresseurs français « elle a arboré deux drapeaux rouges »
- même s’il compatit à l’égard des Italiens « ces malheureux laissent des victimes sans défense sur le
sol » il ne met jamais en avant des comportements racistes et xénophobes comme facteur d’explication, se
contentant d’évoquer des « querelles futiles(…) parmi les ouvriers »

Correction : Le massacre d’immigrés italiens à Aigues-Mortes
• Un document officiel car un rapport du procureur général de Nîmes [nature] Léon Nadal [auteur] au Garde des Sceaux (= ministre de la justice) donc pour une diffusion limitée, voire confidentielle [destinataire] le 24 oct 1893 [date]
• Des émeutes xénophobes se déroulent à Nîmes le 16 et 17 août 1893. Dès1850, la France est un pays ouvert à l’immigration du travail car sa faible fécondité ne lui permet pas de satisfaire les besoins en main d’œuvre de son industrialisation rapide et de l’exploitation des matières premières, le charbon mais aussi le sel de mer à Aigues-Mortes. Cette immigration est alors essentiellement européenne : Belges, Polonais, mais aussi Italiens (cf. doc. étudié)...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Aigues mortes
  • Aigues-mortes le village médiévale
  • Document a moi
  •  Pour l’imaginaire célinien, du massacre de la guerre à la mort de robinson, toute l’histoire de bardamu, toute l’histoire...
  • L'immigration italienne de 1850 à 1939
  • La place de la femme à la télévision italienne
  • Introduction à l'art de la Renaissance italienne
  • L'immigration italienne de 1850 à 1939

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !