Dom juan iii, 1

Pages: 5 (1149 mots) Publié le: 5 janvier 2011
DOM JUAN
Acte III scène 1

I- Opposition valet/maître.
- Sganarelle n’a que le privilège du savoir de son habit, provisoirement :
« Cet habit me donne de l’esprit et je me sens d’humeur à disputer contre vous »
L’habit confère le droit de parler et disqualifie le porteur, lui annule sa parole. Car il dit qu’un bon médecin, fait mourir les gens : il n’y a pas d’expertise  la seulechose que l’on peut attendre d’un homme de savoir c’est qu’il ne sait rien.
- Le raisonnement de Sganarelle est annulé par le fait qu’il tombe. Cela invalide la réplique précédente : « Mon raisonnement » qui statu sur le géni humain.
La chute de Sganarelle rétabli chacun dans son rôle :
Il conclut : « je suis sot de vouloir m’amuser à disputer contre vous » : fin de la dispute.
- La dispositionà raisonner se décrit davantage comme un état passager : « humeur », qu’une disposition.
« Cet habit me donne de l’esprit » : Chez Sganarelle, l’habit tient lieu d’instance pensante.
- « Interrompez moi donc si vous voulez ! »  renversement de pouvoir qui prend ses propres limites dans la bouches de Sganarelle. La prise de parole de Sganarelle sollicite et prévoit sa propre fin de la part deson maître. Il dit : « Donnez moi le dernier mot ».
Ce n’est pas un défi : « voulez », et non »pouvez ». De plus, les points de suspension montrent l’incapacité de terminer le discours.
« Je ne saurais disputer si l’on ne m’interrompt point », suggère que le discours de Sganarelle a besoin de se ponctuer de celui de son maître pour se développer  autocensure : c’est Sganarelle qui trouve seslimites qui fixe les limites de sa propre liberté.
« Vous savez bien que vous me permettez les disputes et que vous ne m’interdisez que les remontrances »  liberté conditionnelle : autocensure. La dispute concerne le débat, l’idée, alors que la remontrance concerne la personne.
 C’est l’apparence d’un renversement ludique : le valet fait la leçon au maître, mais juste le temps où il est dansson habit : raisonnement invalidé.
- Dom Juan est mis à distance, posé comme objet du discours : « Votre religion » =/= « pour moi Monsieur ». Dans ce cas, Sganarelle émet des jugements : « la belle croyance que voici »
Il est censeur.
« Voilà un homme que j’aurai bien de la peine à convertir » : convertir évoque plus qu’un avis, c’est faire changer d’avis.
« Est il possible que vous necroyez point du tout au Ciel » : jugement sur la pensé de Dom Juan, et non sur le maître lui-même.
- Momentanément, Sganarelle se métamorphose en maître à penser : il questionne pédagogiquement son maître :
« Vous ne croyez point au Ciel ? » ; « Et à l’enfer ? » ; « Qu’est ce donc que vous croyez ? » : il fait les questions et les réponses en homme de savoir : « C'est-à-dire que non » ; « tout demême ». C’est lui qui dirige le débat : « Mais laissons là la médecine ». Il a de l’autorité, et la volonté de savoir : « Je veux savoir […] à fond » : mais il y a « un peu » entre les deux : c’est presque oxymorique, ça atténue.
« Je voudrais bien vous demander » : c’est la volonté de savoir
=/= « Je vois les choses mieux que tous les livres et je comprends fort bien » : ce non savoir seconverti chez Sganarelle en principe même de connaissance : c’est le bon sens.
 Cette position de maître à penser est illusoire : autocensure.

II- Croire et savoir.
A- Confusion entre croire et savoir.
- « Je crois que 2 et 2 font 4 » : ironiquement, Dom Juan oppose à la croyance, le savoir, en substituant l’arithmétique à la croyance du Moine Bourru.
Le décalage entre savoir et croyanceest souligné par Sganarelle : « La belle croyance ». Il confond : « Laissons là la médecine où ne croyez pas » ; « Vous êtes impies en médecine » ; « l’arithmétique est votre religion »
- Sganarelle confonds entre voir et savoir : « Je vois les choses […] et je comprends » : enchaînement qui rebondit : « Ce monde que nous voyons », qui va être objet de la connaissance de Sganarelle : il le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Molièra, dom juan, iii-1
  • Dom juan acte iii scène 1
  • Dom juan acte iii scéne 1
  • Commentaire de dom juan, acte iii scène 1
  • Dom juan acte iii scène 1
  • Dom juan, acte iii scene 1
  • Dom juan acte iii
  • Dom juan, iii, 2

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !