Don juan - devellopement

267 mots 2 pages
Dans la pièce de théâtre Dom Juan ou Le festin de pierre, Dom Juan est immorale. D'abord, se personnage remet en question la religion et la vie. Dom juan se dispute avec sganarelle. Le valet parle à son maître Sganarelle tente alors de découvrir ce en quoi son maître croit : « Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit. » (p. 39) Par ce parallélisme, Don Juan montre qu'il n'aime pas la religion.

Par contre, Don Juan a des habitudes dépravé. Il est mauvais.. À l'acte V, Dom Juan raconte une histoire. Sganarelle, avec toute sa naïveté, est content et sincère. Don Juan n'es pas d'accors de son valet « [...] c'est à dessein que j'ai formé par pure politique, un stratagème utile, une grimace nécessaire, où je veux me contraindre pour ménager un père dont j'ai besoin[...] » (p. 69). Don Juan explique le but de son mensonges : il a besoin de son père pour être mieux.

Enfin, Don Juan arrive à la ville pour tromper Don Louis pendant qu'il est parti avec les autres. Il soutient qu'il veut avoir du plaisir et être heureux dans la vie avec ceux qu'il cotoit. Il n’aime pas vraiment done elvire, mais aime d’autres femme avec qui il voudrait être pour un jour seulement. S’est un libertin, a n’en pas douté. Aussi, il n’est pas respectueux avec la religion : il mens a son père en lui disant qu’il est mieux mais se n’es pas le

en relation

  • Schéma: Organisation de l'espace du Languedoc-Roussillon
    838 mots | 4 pages
  • lecture analytique
    1592 mots | 7 pages
  • Litterature Hispanique du Siècle d'or au XIX ème
    11458 mots | 46 pages
  • Bonheur et plaisir
    1293 mots | 6 pages
  • Les etats américains et l'alliance pour le progrès
    5535 mots | 23 pages
  • La guerre froide
    3214 mots | 13 pages
  • Recyclage des déchets et spéciation des métaux lourds
    7698 mots | 31 pages
  • Escalas_1e_LIvre du professeur 1
    145295 mots | 582 pages
  • Bts productique bois
    10373 mots | 42 pages
  • Commerce equitable
    57585 mots | 231 pages