Don juan

21321 mots 86 pages
Quelques éléments de réflexion sur les sujets de colle

L’aveu

Attention à bien distinguer les sujets 2, « L’aveu », des sujets 1 : « L’aveu dans une œuvre de votre choix » ou « Une scène d’aveu de votre choix ». Ce dernier sujet présente une différence à cause du mot « scène » qu’il convient d’interroger. La scène doit être définie en intro : il s’agit soit s’une notion théâtrale soit du traitement narratif que Genette (Figures III) appelle « scène » : la vitesse de l’histoire et celle du récit sont identiques). Comme pour tout sujet de type 1, la notion doit être problématisée pour elle-même et au sein de l’œuvre choisie. « Avouer » provient de « advocare » : appeler vers, recourir à. Le verbe comprend donc à l’origine la notion d’un lien établi avec quelqu’un ou quelque chose, et ce par le biais de la « voix », vocare. L’aveu comprend ainsi la dimension d’un acte de langage, qui s’adresse à quelqu’un.

Rappel : Les actes de langages ont été étudiés par la pragmatique d’Austin, distinguant l’acte locutoire (émission de la parole), perlocutoire (effets produits par les paroles) et illocutoire (rapport instauré entre le locuteur et le destinataire).

Un acte de langage articule un dire et un faire. Quels sont-ils dans l’aveu ? L’aveu établit un lien entre un dire présent et un faire passé. Mais ce faire passé n’est pas n’importe quoi : l’acte a nécessairement un poids particulier qui impose de la garder secret, il a plus ou moins la portée d’une infraction à un code de valeur qui est celui du destinataire, et parfois aussi celui du locuteur de l’aveu. Influencé par l’optique chrétienne, et voisinant ainsi parfois avec la confession (dont les limites avec l’aveu pourront être explorées en fonction de l’œuvre choisie), l’aveu tend vers un espoir : que le dire présent réparera le faire passé. Le but est donc de mettre en lumière un faire demeuré secret, comme si ce secret était finalement plus grave que l’acte lui-même. Il faudra se

en relation

  • Don juan
    1696 mots | 7 pages
  • Don juan
    747 mots | 3 pages
  • Don Juan
    558 mots | 3 pages
  • Don juan
    703 mots | 3 pages
  • Don juan
    274 mots | 2 pages
  • Don juan
    655 mots | 3 pages
  • Don juan
    2985 mots | 12 pages
  • Don juan
    1577 mots | 7 pages
  • don juan
    1011 mots | 5 pages
  • Don juan.
    1692 mots | 7 pages